Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 décembre 2017 - 11:40 | Mis à jour : 13:08

Nominations sur les comités de la ville entérinées

Par Salle des nouvelles

La nomination du conseiller municipal de Fabreville et représentant du Parti Laval, Claude Larochelle, au sein de la Commission de la gouvernance de Laval, a été officialisée lors du conseil municipal, mardi soir. Cette nomination s’ajoute à celle du Comité directeur du Fonds d’appui au rayonnement (FARR) officialisée par la Ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, et le préfet de la MRC de Laval la semaine dernière. 

Saine gouvernance et proximité 

Claude Larochelle s’est dit « satisfait » d’oeuvrer à la saine gouvernance de la Ville de Laval et de participer à l’élaboration des projets mobilisateurs ayant un rayonnement régional pour Laval. 

« Mes nominations au sein de la Commission de la gouvernance et du FARR reflètent les valeurs que nous avons défendues durant la campagne électorale. La saine gestion et les investissements locaux sont deux composantes essentielles au fonctionnement d’une ville et je suis très heureux d’y contribuer ». Commente M. Larochelle. 

Représentation concentrée des élus de l’opposition 

Claude Larochelle a profité du conseil municipal pour exprimer son inquiétude face à la faible participation de l’opposition officielle dans les différents comités de la ville et le vote a été demandé sur 5 des 6 propositions de nominations déposées. Les deux seuls élus qui ne sont pas du parti du maire, siègent ensemble au sein du même et unique comité, soit la Commission de la gouvernance, laissant 90% des comités formés exclusivement des élus du même parti politique.

« La composition, sans opposition, de 90% des comités aurait pu être diminuée en intégrant dans certains comités le conseiller de l’opposition officielle. La diversité politique des comités est importante afin d’assurer une gestion transparence et non partisane. Pour la deuxième fois en 2 mandats, l’ensemble des postes rémunérés des comités est octroyé aux élus du parti au pouvoir. Un effort de diversité aurait dû être porté. » Explique Michel Trottier, chef de l’opposition officielle.  

Malgré le message de continuité défendu par l’équipe de Marc Demers en campagne électorale, M. Larochelle a souligné l’absence de David de Cotis au Conseil d’administration de la STL. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.