Publicité
26 novembre 2018 - 09:54 | Mis à jour : 15:44

La valeur totale des unités d’évaluation de la ville de Laval s’élève à 62,2 milliards de dollars

La valeur du parc immobilier de la ville s’est globalement appréciée de 7,3 % depuis la dernière compilation du rôle 2016-2017-2018, passant de 58 milliards de dollars à 62,2 milliards de dollars. C’est en effet ce qui ressort du dépôt du rôle triennal 2019-2020-2021, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et qui reflète les conditions du marché immobilier au 1er juillet 2017.

Chaque année, le Service de l’évaluation procède à plus de 13 000 vérifications de ses dossiers de propriétés pour assurer l’exactitude et la mise à jour de l’inventaire immobilier lavallois, lequel compte désormais 152 997 unités d’évaluation. Les variations de valeur selon les types d’immeubles expliquent la croissance du marché immobilier enregistrée entre le 1er juillet 2014 et le 1er juillet 2017.

Secteur résidentiel

À lui seul, le marché résidentiel représente 75,9 % de la valeur totale du parc immobilier de la ville de Laval. L’augmentation de la valeur des propriétés unifamiliales est de 5,5 %. Pour ce qui est du secteur locatif, la valeur des immeubles de deux à cinq logements a progressé de 8,0 %, et celle des immeubles de six logements et plus, de 10,1 %. Pour leur part, les copropriétés ont vu leur valeur demeurer stable.

Variation pour les autres secteurs immobiliers

Les autres secteurs immobiliers, qui représentent 24,1 % de la valeur totale du parc immobilier, comprennent tous les immeubles non résidentiels et des terrains vacants. La hausse observée de 14 % provient principalement du marché industriel, de l’hôtellerie et du secteur agricole, où l’on observe des croissances de valeur plus importantes.

« Lorsque les valeurs des propriétés lavalloises augmentent, c’est la preuve que l’économie se porte à merveille. Nos équipes travaillent fort à la Ville pour créer des projets d’envergure et revitaliser certains quartiers qui ont besoin d’être modernisés. Cela contribue à notre rayonnement et permet à notre ville d’être toujours plus attrayante pour les citoyens comme pour les investisseurs », se réjouit Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif et conseiller municipal de Duvernay–Pont-Viau. « La valeur du parc immobilier lavallois, comme le reflète ce nouveau rôle d’évaluation triennal, continue de s’accroître et demeure en harmonie avec l’économie. »

Impact sur l’impôt foncier

Le dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation a généralement peu d’impacts sur les charges fiscales auprès des contribuables, puisque la Ville de Laval ajuste ses taux d’impôt foncier en fonction des différentes catégories d’immeubles.

Par ailleurs, pour minimiser l’impact fiscal du nouveau rôle d’évaluation, la Ville procède à l’étalement sur trois ans des variations de valeur. C’est dans le cadre de l’adoption du budget 2019 et des orientations fiscales qui en découleront que seront déterminés les niveaux de taxation.

Apprenez-en davantage sur le rôle d’évaluation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.