Publicité
26 novembre 2018 - 10:20 | Mis à jour : 15:47

Le comité exécutif en bref

Par Salle des nouvelles

Les membres du comité exécutif souhaitent informer la population de certaines décisions prises lors de la séance publique tenue le 21 octobre 2018.

Le comité exécutif a approuvé l’entente de services, d’un montant total de 124 287,98 $, entre la Ville de Laval et la Centrale des artistes pour la réalisation de la programmation artistique à l’occasion de la Grande Fête des pompiers et de la Course des pompiers 2019.

Dans le cadre du mandat octroyé à la Centrale des artistes, l’organisme devra, selon les projets, élaborer la programmation des différents volets, en assurer le suivi logistique (de la conception jusqu’à la réalisation), gérer l’embauche des artistes et des fournisseurs (de la négociation des contrats jusqu’au paiement des cachets), assurer une présence sur le terrain et produire un bilan des activités, ainsi que des redditions de comptes au terme de chacun des projets.

Nominations au sein de comités de la Ville

Les membres du comité exécutif ont convenu de recommander au Conseil municipal de nommer Yannick Langlois, conseiller municipal de L’Orée-des-Bois, à titre de membre et de président du Comité de toponymie, et ce, pour un mandat renouvelable de deux ans.

Ils ont également accepté de recommander au Conseil municipal de nommer M. Omar Waedh au sein du Comité consultatif d’urbanisme à titre de membre résident de la Ville de Laval, et ce, pour un mandat renouvelable de deux ans.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.