Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2018 - 08:00 | Mis à jour : 08:15

L'équipe d'Action Laval dénonce la hausse de taxes

Par Salle des nouvelles

C’est avec beaucoup de déception que les dirigeants d’Action Laval ont appris la décision de Marc Demers d’augmenter les taxes municipales pour une cinquième année consécutive, de 1,8%, et promettent de se battre pour les finances de tous les Lavallois.

10% d’augmentation de taxes en cinq ans

Pour la conseillère de Chomedey, Aglaia Revelakis, il ne fait aucun sens d’augmenter les taxes alors que Laval nagera encore probablement dans les surplus : « Marc Demers augmente les taxes pour une cinquième année consécutive, ça fait un total de 10% depuis 2014 », a-t-elle déclaré, « et on ajoute en plus une augmentation de 7,3% de l’évaluation foncière pour les trois prochaines années », « c’est trop, et c’est injustifié ».

Quant au chef par intérim du parti, Achille Cifelli, ce dernier appelle à la rationalisation : « Laval doit rationaliser ses dépenses avant d’exiger de nouveaux revenus de la part des citoyens », a-t-il déclaré d’emblée, « comment se fait-il que le maire exige encore plus d’argent des payeurs de taxes alors qu’il nage dans les surplus ? Comment va-t-il l’expliquer à ceux qui paient leurs taxes ou aux locataire qui vont se faire refiler la facture par leurs propriétaires ?».

Pour les dirigeants d’Action Laval, Marc Demers et son administration sont devenus des élites déconnectées des Lavallois : augmentation des taxes alors que les citoyens n’ont pas le sentiment que les services s’améliorent, augmentation de la bureaucratie, augmentation des tarifs, grands projets coûteux qui tombent à l’eau, etc. « Les citoyens ont de plus en plus de difficulté à boucler leurs fins de mois et on leur demande toujours plus d’argent. Je n’accepte pas cela ! On se va battre pour les finances des Lavallois », indique Aglaia Revelakis.

En conclusion, le chef par intérim d’Action Laval et la conseillère de Chomedey invitent le maire à reconsidérer sa décision - il en a encore le temps avant le vote -, sans quoi, Action Laval n’appuiera pas le budget 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.