Publicité
30 septembre 2019 - 14:00 | Mis à jour : 1 octobre 2019 - 09:53

Décision

Le comité exécutif de la Ville informe sur les travaux de la rue Elsa-Triolet

Par Salle des nouvelles

Les membres du comité exécutif ont pris la décision de travaux sur la rue Elsa-Triolet, lors de la séance publique du 25 septembre.

Le comité exécutif se réunit chaque semaine pour prendre des décisions sur des sujets variés. Il se compose du président, le maire Marc Demers, du vice-président, Stéphane Boyer (Duvernay–Pont-Viau) ainsi que des conseillers Sandra Desmeules (Concorde–Bois-de-Boulogne), Ray Khalil (Sainte-Dorothée), Virginie Dufour (Sainte-Rose) et de deux membres associés, soit Nicholas Borne (Laval-les-Îles) et Jocelyne Frédéric-Gauthier (Auteuil).

Le comité exécutif recommande au conseil d'adjuger un contrat de 1 273 729,15 $ (taxes incluses) à Construction G-Nesis pour des travaux à effectuer sur la rue Elsa-Triolet. Des travaux d'aqueduc, d'égouts, de drainage ainsi que des travaux préliminaires de rue, de pavage, de trottoirs, d'ouvrages de contrôle des eaux de pluie et d'éclairage par distribution souterraine seront ainsi effectués.

Le prolongement de cette rue (tronçon Ouest) permettra de compléter le lien routier entre les boulevards Saint-Elzéar Ouest et Chomedey. Il consiste à réaliser des travaux d'infrastructures d'eau, de voirie et d'éclairage public qui permettront de répondre à la demande de services municipaux dans le secteur et de développer les terrains situés aux abords de la rue Elsa-Triolet.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.