Publicité
17 janvier 2020 - 09:45 | Mis à jour : 10:02

L'administration Demers et Michel Trottier ont voté contre la proposition du groupe

Travaux du REM et circulation : Action Laval déplore un "manque de solution"

Par Salle des nouvelles

Mardi dernier, le groupe d’opposition à la Ville de Laval, Action Laval, a déposé, par le biais du conseiller municipal de Saint-Bruno David De Cotis, un avis de proposition dans le but de mettre en place des mesures d’atténuation pour pallier, selon leurs explications, les effets des travaux du Réseau express métropolitain (REM) sur les déplacements des usagers lavallois.

Or, l’administration Demers, de même que le Parti Laval de Michel Trottier, ont voté contre cette proposition – ce que déplorent M. De Cotis et ses collègues, qui dénoncent "l’absence d’un plan d’action concret" pour réduire les embouteillages monstres que les travaux du REM entraîneront. Pour rappel, dans le cadre des travaux de construction du REM, la station de train de Sainte-Dorothée sera fermée pour les deux à quatre prochaines années.

« Nous devons être proactifs et mettre en place des services temporaires pour mieux desservir l’Ouest de Laval », a souligné Aglaia Revelakis, conseillère municipale de Chomedey. « Les citoyens ne s’attendent à rien de moins de la part de leurs élus. Comment se fait-il donc que les deux membres du comité exécutif [Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval-les-Îles, et Ray Khalil, conseiller municipal de Sainte-Dorothée] directement concernés par cette situation ne bougent pas le petit doigt? »

Une pétition circule

« Il est minuit moins une, mais cela ne semble pas préoccuper du tout l’administration Demers, qui fait preuve d’une grande irresponsabilité en refusant d’agir. Pire encore, Michel Trottier, qui s’affiche comme un ardent défenseur de la mobilité, s’est rangé du côté de Marc Demers et a rejeté notre proposition pratique et pleine de bons sens », a, de son côté, pointé M. De Cotis.

Un groupe d’usagers du train de la ligne Deux-Montagnes résidant à Laval a même lancé une pétition dans l’espoir que les autorités concernées agissent sans plus tarder. « Des mesures doivent être mises en œuvre très rapidement, surtout avant la fermeture complète de la ligne Deux-Montagnes », a insisté Raul Muntean, citoyen de l’Ouest de Laval et l’un des auteurs de la pétition.

Action Laval propose les mesures suivantes :

  1. Désignation de voies réservées pendant les heures de pointe sur les grands axes routiers de Laval (tels que le boulevard Curé-Labelle et le boulevard Chomedey) pour les autobus et le covoiturage (deux personnes ou plus);
  2. Déploiement d’autobus express entre la gare Ste-Dorothée et la station Montmorency;
  3. Déploiement d’autobus express entre la gare Ste-Dorothée et la station de métro Côte-Vertu;
  4. Déploiement de voies d’autobus réservées sur l’avenue Des Bois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.