Publicité
9 mars 2020 - 14:30

Une démission effective dès son remplaçement

Marc Demers démissionnaire de l'ARTM pour se consacrer à la population lavalloise

Par Salle des nouvelles

Le maire de Laval, Marc Demers, a remis sa démission à titre de membre du conseil d’administration de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) au président du conseil d’administration, Pierre Shedleur. Cette démission deviendra effective lorsqu’il sera remplacé au conseil par un autre membre élu de Laval.

 « J’ai remis ma démission du C.A. de l’ARTM parce que je souhaite avoir plus de temps pour me consacrer aux intérêts de la population lavalloise, a annoncé l'élu. Les citoyennes et citoyens souhaitent que l’on poursuive le travail pour faire de Laval une ville toujours plus moderne, qui conjugue le dynamisme urbain avec un profond respect de l’environnement, tout en améliorant la qualité de vie dans leurs quartiers. Comme la mission de l’Autorité est de planifier, organiser, financer et faire la promotion du transport collectif dans la grande région métropolitaine de Montréal dont fait partie les 435 000 Lavallois, j’ai bon espoir que les administrateurs du c.a. accueilleront avec chaleur et ouverture l’élu du conseil municipal lavallois qui me remplacera ».

Nicholas Borne proposé comme remplaçant

Le maire a précisé que l’aggravation de la congestion routière nécessite de travailler à l’essor des transports collectifs et actifs ainsi qu’à l’édification d’aménagements urbains adaptés. Il a rappelé que c’est ce constat qui mené à la tenue du Forum sur la mobilité et le transport collectif qui a réuni 19 maires des Basses-Laurentides en avril 2018. Une déclaration commune, assortie de propositions innovantes a alors été dégagée afin d’améliorer la mobilité et la qualité de vie du million de citoyens représentés.

« Pour ces raisons, j’annonce que je proposerai Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval-les-Iles, membre associé du comité exécutif responsable des dossiers de transport, pour me remplacer au sein du C.A. de l’Autorité », a conclu le maire Demers.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.