Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

PANDÉMIE COVID-19

Réouverture de la frontière avec les États-Unis : Justin Trudeau reste prudent

durée 12h00
12 mai 2020
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Inès Lombardo, Journaliste

Ce matin, le gouvernement fédéral a annoncé une aide pour les aînés qui devrait les aider à faire face aux coûts supplémentaires liés à la pandémie. Un autre défi attend le premier ministre: l'approche de la fin de l'échéance de fermeture de la frontière avec les États-Unis. Sur ce point, Justin Trudeau a assuré que des discussions étaient en cours avec Washington, sans toutefois préciser de date.

Après deux mois de pandémie, le gouvernement Trudeau a annoncé un montant de 300$ en plus pour les personnes récipiendaires de la Sécurité Vieillesse. Une somme de 200$ de plus sera octroyée à tous ceux qui sont admissibles au Supplément de revenu garanti (SRG). Si les personnes reçoivent déjà les deux aides, elles recevront en tout 500$ en plus par mois.

Une somme, si la pandémie et ses conséquences venaient à s'installer dans le temps, qui équivaudrait à 10$ par semaine sur un an, a fait remarqué un journaliste. «Évidemment, si cette situation se poursuit sur six mois, un an, on aura d’autres réflexions. L'aide que nous présentons aujourd'hui est pour le court terme. Au fur et a mesure, on va toujours ajuster le tir », a répondu le premier ministre.

La réouverture de la frontière avec les États-Unis, « en discussion »

L'entente actuelle de la limite de fermeture avec la frontière des États-Unis prend fin la semaine prochaine. C'est une question qui demeure délicate pour Justin Trudeau, car, contrairement au plan de déconfinement des provinces, c'est à lui de prendre la décision du rallongement de fermeture. Au cours du point de presse ce matin, le premier ministre ne semblait pas pressé de rouvrir, même si des discussions sont en cours avec le président Trump.

Le Dr Anthony Fauci, qui conseille ce dernier sur la santé publique aux États-Unis, a exprimé hier son inquiétude car certains états se montrent impatients de rouvrir. Cela pourra se traduire par une seconde vague probable et des pertes de vies.

« On va contrôler d'abord les cas à l'intérieur du Canada. À partir de là, nous serons vulnérables aux cas extérieurs, donc nous serons attentifs et posés dans nos gestes par rapport à la réouverture à l'international », a prudemment souligné le premier ministre Trudeau.

Appui pour le développement mondial du vaccin

À ce sujet, il a par ailleurs souligné la contribution faite par la ministre du Développent international Karina Gould pour appuyer l'alliance internationale GAVI et l'initiative mondiale pour éradiquer la polio et des virus tels que la COVID-19.

Une fois le vaccin trouvé, l'alliance va aider à le distribuer. « Dans un monde interconnecté, pour éradiquer le virus au Canada, il faut le faire de partout », a assuré Justin Trudeau.

Nombre de cas au Canada ce mardi 12 mai

Le Canada compte aujourd'hui 70 342 cas, 5 100 morts et 33 267 personnes rétablies, depuis le début de la crise.

 

À lire également

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • J
    josee
    temps Il y a 3 ans
    Moi jespere qui vont ouvrire a nouveau le canada et etats unis
  • AP
    Alexandru Pozdneacov
    temps Il y a 3 ans
    On comprend tous la prudence, la sécurité... la seule chose je ne comprends pas, avons nous un autre plan que ruiner les bussines et de fermer les frontieres. On part en Grece. À la frontieres nous disent de rester dans hotel 24h. On reçoit des resultats de teste et voila dans 24h on est sur la plage.
    Sin on calcule vite fait ça nous couterais moins cher de tester tout le monde qui rente dans pays que fermer les frontieres detruir l'économie et payer le chomage. Canada est basé sur les imigrants et laisser les familles séparé et ce qui veulle créer des familles on appelle pas ça un plan.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...

durée Hier 15h00

Mobilité du personnel en santé: «Nos objectifs n'ont pas changé», dit Christian Dubé

Appelé à commenter l'échec des pourparlers avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé savoir mardi que ses objectifs en matière de mobilité du personnel «n'ont pas changé». «Ce qu'on veut, c'est une certaine flexibilité pour être capable de bien servir nos patients et d'avoir un ...

durée Hier 14h00

La Ville appelle le Syndicat des cols bleus à prioriser ses demandes

Après avoir demandé une accélération du processus de négociation, la Ville de Laval a informé le Syndicat des cols bleus qu’à ce stade, une priorisation des demandes devenait nécessaire pour arriver à une entente négociée rapidement. Elle est prête à s’engager dans une telle démarche, pour autant que cela soit mené de façon réciproque par le ...