Publicité

14 mai 2020 - 14:30

PANDÉMIE COVID-19

On est capable de reprendre le contrôle à Montréal, dit François Legault

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Tout en reconnaissant que la situation est encore « très fragile » à Montréal, le premier ministre François Legault a conclu son point de presse quotidien en se disant « convaincu qu'on est capable de reprendre le contrôle [...] et de revenir à une situation un peu plus normale. »

C'est d'ailleurs à partir de la Place des Arts qu'il a livré son message en compagnie de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, alors qu'il a passé une toute première nuit dans sa résidence de la métropole depuis le début de la crise du coronavirus.

Après avoir annoncé que les élèves de la grande région montréalaise ne seront pas de retour sur les bancs d'école avant le mois de septembre prochain et que les services de garde pourraient ouvrir à compter du 1er juin, encore là « si les conditions sont remplies. », il est revenu sur la question du port masque, en particulier dans les transports en commun.

M. Legault a souhaité que tout le monde puisse porter un masque et n'a pas écarté la possibilité que la mesure devienne obligatoire pour les usagers du métro et des autobus.

Un paiement des masques par le gouvernement en dernier recours

Même si le gouvernement du Québec prévoit payer l'achat des masques advenant une obligation, il en demeure pas moins qu'il a invité les Québécoises et les Québécois qui peuvent se les procurer eux-mêmes de le faire car « payer pour un million de masques et payer pour 10 millions, il y a une grosse différence », de faire remarquer M. Legault.

L'utilisation des masques par la population pourrait aussi favoriser le déconfinement notamment au niveau des commerces montréalais dont une grande majorité d'entre eux sont toujours fermés, contrairement au reste de la province.

La reprise d'un vie « un peu plus normale » sur l'Île est retardée car les conditions de réouverture ne sont pas rencontrées car le nombre de décès n'est pas à la baisse, ni le nombre de cas positifs.

Il s'est par ailleurs réjoui que le nombre de tests quotidiens menés au Québec, dont principalement à Montréal, ait presque atteint l'objectif prévu.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.