Publicité

8 juin 2020 - 17:00

Espace boisé de 12 Ha

Isabella Tassoni, d'Action Laval, propose un aménagement du boisé Trait-Carré

Par Salle des nouvelles

C’est à l’occasion de la séance ordinaire du conseil municipal de Laval du 2 juin que la conseillère de Laval-des-Rapides, Isabella Tassoni, a déposé un avis de proposition pour le financement d’une consultation publique et la planification quant à l’avenir et à l’aménagement du Boisé du Trait-Carré.

Le Boisé du Trait-Carré, un espace boisé d’une superficie de d’environ 12 hectares, a fait l’objet de nombreux débats quant à sa préservation au cours des dernières années. Ce dernier a été protégé - en totalité - par le conseil municipal en 2018.

« J’en suis fière, la protection de ce boisé, c’est, je crois, la principale bataille de mon mandat pour les citoyens de Laval-des-Rapides, une véritable victoire, mais ce n’est pas terminé ! », a déclaré Isabella Tassoni.

L'objectif de la consultation publique

Bien que ce boisé, poumon urbain au coeur du centre-ville, soit désormais propriété municipale et protégé, il n’est ni aménagé, ni accessible. Pour la conseillère, deux ans plus tard, il est temps que la ville « donne immédiatement la parole aux citoyens », par une consultation publique.

Cette consultation publique, Isabella Tassoni se propose de la présider, en collaboration avec les citoyens et parties prenantes (ville, gouvernements, organismes, etc.). « Plus de 4000 citoyens ont déjà exprimé leur souhait de faire de cet espace un parc urbain et des organismes environnementaux ont même proposé de nous aider à le mettre en valeur, avance-t-elle, je crois que c’est le projet d’une génération, nos choix concernant ce boisé  vont avoir un impact sur l’organisation territoriale de notre centre-ville pour toujours ».

En conclusion, la conseillère de Laval-des-Rapides appelle ses collègues du conseil municipal à appuyer cette proposition lors de la prochaine séance du conseil, au mois de juillet. « Il y a déjà eu beaucoup trop de partisanerie sur ce sujet et nous faisons face à un consensus : les citoyens veulent qu’on aménage ce boisé, c’est leur choix démocratique ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.