Publicité

30 juin 2020 - 06:00

18 projets admissibles

À Laval, du soutien fédéral pour les municipalités en matière d’infrastructure

Par Salle des nouvelles

Les députés fédéraux lavallois  ont pris des mesures pour soutenir les villes du pays et contribuer à la relance de l’économie et à la création de bons emplois.

Les députés en question sont Fayçal El-Khoury, député de Laval—Les Îles; Angelo Iacono, député d’Alfred-Pellan; Yves Robillard, député de Marc-Aurèle-Fortin et Annie Koutrakis, députée de Vimy.

Ils ont annoncé que le financement accordé par le biais du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral (FTE) sera octroyé de manière accélérée cette année pour aider les communautés le plus rapidement possible.

Cela signifie que les fonds annuels fédéraux en matière d’infrastructure pour la Ville de Laval seront accordés en un seul versement, soit en juin 2020. Le versement anticipé de l’ensemble du financement prévu pour 2020-2021 s’élève à 23 303 973$ et aidera la communauté lavalloise à réaliser rapidement des projets qui amélioreront la qualité de vie de tous les Lavallois et qui contribueront à la relance de notre économie locale.

Ceci amène à près de 152 millions de dollars la contribution du gouvernement du Canada depuis 2015 à la Ville de Laval par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral.

Pour rappel, un supplément ponctuel a été versé en 2019 aux municipalités dans le cadre du FTE. Pour la Ville de Laval, le montant du transfert FTE habituel a été multiplié par deux, atteignant 46.2M$ pour l’année 2019-2020.

 

18 catégories de projets admissibles au FTE

1. Routes et ponts locaux – routes, ponts et infrastructures de transport actif (on entend par « transport actif » les investissements qui soutiennent les modes de transport actif, notamment les pistes cyclables, les trottoirs, les sentiers pédestres et de randonnée).

2. Autoroutes – infrastructures autoroutières.

3. Transport maritime sur courtes distances – infrastructures liées au transport des marchandises et des passagers près des côtes et sur les voies de navigation intérieure, sans la traversée directe d'un océan.

4. Lignes ferroviaires sur courtes distances – infrastructures ferroviaires pour le transport des passagers et des marchandises.

5. Aéroports régionaux et locaux – infrastructures liées aux aéroports (exclut le Réseau national des aéroports).

6. Connectivité à large bande – infrastructures qui fournissent un accès Internet aux résidants, aux entreprises et/ou aux institutions des collectivités canadiennes.

7. Transport en commun – infrastructures appuyant un système partagé de transport de passagers qui peut être utilisé par le public.

8. Eau potable – infrastructures appuyant les systèmes de conservation, de collecte, de traitement et de distribution de l'eau potable.

9. Eaux usées – infrastructures appuyant les systèmes de collecte, de traitement et de gestion des eaux usées et des eaux de pluie.

10. Déchets solides – infrastructures appuyant les systèmes de gestion des déchets solides, y compris la collecte, le réacheminement et l'élimination des matières recyclables, des matières compostables et des déchets.

11. Systèmes énergétiques des collectivités – infrastructures qui produisent de l'énergie ou qui augmentent l'utilisation efficace de l'énergie.

12. Réaménagement de friches industrielles – remise en état ou décontamination et réaménagement d'un site de friche industrielle dans les limites d'une municipalité; le réaménagement comprend :
• la construction d'infrastructures publiques, telles que définies dans toute autre catégorie du FTE; et/ou
• la construction de parcs publics municipaux et de logements sociaux relevant du secteur public.

13. Infrastructures destinées aux sports – infrastructures pour le sport amateur (exclut les installations, y compris les arénas, qui hébergeront des équipes de sport professionnel ou de hockey junior majeur [p. ex. Junior A]).

14. Infrastructures de loisirs – installations ou réseaux de loisirs.

15. Infrastructures culturelles – infrastructures appuyant les arts, les lettres et sciences humaines et le patrimoine.

16. Infrastructures touristiques – infrastructures attirant des voyageurs à des fins de loisirs, pour affaires ou autres raisons.

17. Atténuation des effets des catastrophes – infrastructures réduisant ou éliminant les conséquences et les risques à long terme liés aux catastrophes naturelles.

18. Renforcement des capacités – comprend les investissements liés au renforcement de la capacité des municipalités à élaborer des pratiques de planification à long terme.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.