Publicité

4 août 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:11

Vie politique

Le député de Chomedey chapeaute une pétition contre le projet de loi 61

Par Salle des nouvelles

Guy Ouellette, parraine une pétition contre le projet de loi 61, dont le dépôt à l'Assemblée nationale est prévu pour le 15 septembre.

Guy Ouellette, député de Chomedey, a accepté de parrainer la pétition de la citoyenne Elizabeth Dufresne-Gagnon au sujet du projet de loi 61. Celle-ci avait, au départ, rédigé sa pétition sur le site change.org. Elle a amassé près de 200 000 signatures. Cependant, afin de déposer une pétition à l'Assemblée nationale, il faut que celle-ci ait été signée sur le site de l'Assemblée. Ainsi, le texte de la pétition originale a été revu pour être conforme et recevable.

Le projet de loi 61, une démarche « antidémocratique »

La pétitionnaire considérait que le projet de loi 61 portait atteinte à nos libertés fondamentales. « Peu importe qui est au gouvernement, les Québécois ne peuvent accorder à M. Legault ou à d'autre un tel pouvoir, et ce, sans contrainte dans le temps », a déclaré la Elizabeth Dufresne-Gagnon.

« On ne peut pas relancer une économie en instaurant une dictature pour une durée indéterminée et s'auto-procurer une immunité judiciaire en plus. C'est également antidémocratique de vouloir faire passer une loi qui permettrait au gouvernement de changer n'importe quelle loi. »

Le député Guy Ouellette a accepté de déposer la pétition de la pétitionnaire dans le but de démontrer clairement au Premier ministre Legault l'opposition de la population à son projet de loi 61.

En juin dernier, le projet de loi n'a pas pu être adopté à l'Assemblée nationale. Le premier ministre Legault a laissé entendre qu'il reviendrait à la charge avec le projet de loi 61 à l'automne. « Face à la déclaration du Premier ministre Legault, il est nécessaire de raviver la mobilisation citoyenne contre le projet de loi 61. Grâce à cette pétition, nous souhaitons envoyer un message clair au gouvernement quant à l'opposition des citoyens au projet de loi 61 », a conclu le député de Chomedey, Guy Ouellette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.