Publicité

26 août 2020 - 13:03 | Mis à jour : 13:51

Le Québec recevra 432 M$

Rentrée scolaire : Ottawa confirme une aide de 2 G$ aux provinces et territoires

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Alors que les inquiétudes sont vives quant à la rentrée scolaire en pleine pandémie, le premier ministre Justin Trudeau a confirmé ce matin une aide financière fédérale qui pourrait aller jusqu’à deux milliards de dollars aux provinces et territoires pour les aider à le faire de façon sécuritaire.

Cet argent sera versé proportionnellement aux nombres de jeunes de 4 à 18 ans, ce qui devrait permettre au Québec de recevoir 432 millions de dollars.

L’enveloppe sera discrétionnaire et M. Trudeau, qui était de passage dans une école de Toronto ce matin pour l’annoncer, a déclaré que son gouvernement n’interviendra pas dans le champ de compétences de la province qui décidera des priorités d’investissements.

Cet argent pourra notamment servir pour l’achat de matériel de protection et de produits de nettoyage dans les écoles, pour de l’équipement afin d’offrir de l’enseignement à distance, pour l’embauche de personnel supplémentaire ou améliorer la ventilation.

Le gouvernement va présenter une liste de dépenses éligibles qui sera soumise aux provinces.

Justin Trudeau a insisté sur l’importance de cet investissement massif.

« On a entendu clairement à travers le pays que les parents sont inquiets de la rentrée scolaire, a souligné le premier ministre. Je sais que les provinces travaillent toutes sur des plans pour une rentrée sécuritaire, mais les parents sont encore inquiets. C’est notre façon d’aider au gouvernement fédéral. Ces mesures supplémentaires vont permettre de rassurer les parents. »

Ottawa fera un premier versement cet automne et un autre au début de l’an prochain.

« La rentrée scolaire est une étape importante à franchir pour relancer notre économie, a indiqué Justin Trudeau. Il faut s’assurer du retour des parents au travail sans qu’ils s’inquiètent de la santé de leurs enfants. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.