Publicité

13 février 2021 - 18:00

Nouveaux investissements fédéraux

Les députés fédéraux lavallois satisfaits des investissements dans le transport en commun

Par Salle des nouvelles

Les députés fédéraux lavallois ont réagi cette semaine aux nouveaux investissements fédéraux dans le transport en commun.

Le 10 février, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé l’octroi de 14,9 milliards de  dollars dans des projets de transport en commun à travers le Canada au cours des huit  prochaines années. Ceci comprend un financement permanent de 3 milliards de dollars  par année qui sera accordé aux communautés canadiennes à compter de 2026-2027. 

Depuis 2015, le gouvernement du Canada a accordé plus de  47 millions de dollars à 60 projets de transport en commun dans la communauté à Laval. 

La députée de Vimy, Annie Koutrakis, le député d’Alfred-Pellan, Angelo Iacono, le député de Marc-Aurèle-Fortin, Yves Robillard, et le député de Laval—Les Îles , Fayçal El-Khoury ont accueillis avec enthousiasme cette initiative qui aura un  impact positif à court et à long terme sur le réseau de transport collectif à Laval.

« Ces nouveaux investissements procureront à la Ville de Laval des fonds prévisibles  destinés au transport en commun pour planifier l’avenir. De nombreux Lavallois comptent sur un transport au commun efficace et accessible tous les jours. Le financement  annoncé aujourd’hui permettra de faciliter les déplacements des Lavallois, accélérer la  réalisation des grands projets structurants, réduire les émissions de GES et créer de bons  emplois. Cette annonce s’inscrit dans notre plan visant à lutter contre les changements  climatiques et à rebâtir une économie plus durable et plus résiliente », peut-on lire dans le communiqué des députés lavallois. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.