Publicité

24 avril 2021 - 15:00

Le Service de la culture, des loisirs, du sport et du développement social

Laval crée un programme de soutien aux événements sportifs

Par Salle des nouvelles

Le Service de la culture, des loisirs, du sport et du développement social (SCLSDS) de la Ville de Laval, Tourisme Laval et Sports Laval unissent leurs efforts afin de mettre en place le Programme de soutien aux événements sportifs, qui vise à soutenir ce type d’événement sur le territoire lavallois.

Afin de rendre possible la création du programme, le comité exécutif a approuvé l’entente de partenariat de 150 000 $ entre le SCLSDS, Tourisme Laval et Sports Laval.

Malgré le contexte actuel de pandémie, le SCLSDS ainsi que ses partenaires tiennent à ce que ce jeune programme de soutien financier aux événements sportifs soit maintenu. Il permettrait de soutenir des événements dans la deuxième moitié de 2021 et, surtout, d'appuyer d'éventuelles candidatures pour des événements qui pourraient se dérouler en 2022.

Subvention de 75 000 $ au Conseil régional de l’environnement de Laval
Le Conseil régional de l’environnement de Laval (CREL) est un organisme dont la mission est de promouvoir le développement durable et d’améliorer la qualité de l'environnement en offrant différents programmes et services à la collectivité. Les membres du comité exécutif ont accepté d’octroyer une subvention annuelle de 25 000 $ pour une durée de 3 ans au CREL afin de soutenir l’organisme dans sa mission.

Rappelons que le CREL, fondé en 1996, est un organisme de concertation à but non lucratif reconnu par la Ville de Laval. Le CREL développe et réalise des projets d'études de sensibilisation et d'éducation dans divers dossiers, dont les changements climatiques, l'énergie, les matières résiduelles et les milieux naturels.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.