Publicité

18 mai 2021 - 13:00 | Mis à jour : 14:50

COVID-19

Fin du couvre-feu et autres allègements seront annoncés cet après-midi

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est ce mardi, 17h que le premier ministre du Québec, François Legault annoncera une série d’assouplissements, grandement attendue, aux mesures sanitaires. Fidèle à son habitude, il sera accompagné du directeur national de la Santé publie, le Dr Horacio Arruda, et du ministre de la Santé, Christian Dubé.

Si la majorité des assouplissements entreront en vigueur le 28 mai, certains pourraient être mis en place à partir de cette semaine. En effet, dès vendredi, il pourrait avoir des allègements au niveau des évènements culturels et sportifs extérieurs dans les stades et aux installations.

C’est toutefois à compter du 28 mai que le couvre-feu devrait être levé pour l’ensemble des régions du Québec. Les terrasses en zone jaunes pourraient également rouvrir avec certaines restrictions notamment un maximum de deux adultes venant d’une même adresse à une même table. Quant aux rassemblements privés de huit personnes de deux adresses différentes, ils pourraient être de nouveau autorisés d’ici la fin de mois de mai.

Le déconfinement s’accélère

Dès juin, le déconfinement pourrait s’accélérer. Ainsi, Québec pourrait autoriser, à compter du 11 juin, l’ouverture des terrasses et des bars dans les zones rouges et orange. Les sports et les loisirs extérieurs, supervisés seront possiblement de nouveau permis pour des groupes de 25 personnes maximum. Certaines restrictions pourraient toutefois s’appliquer selon le palier d’alerte.

Pour les allègements concernant le port du masque, des mesures pourraient être annoncées pour le 25 juin. Finalement, plusieurs régions de la province pourraient, d’ici la fin du mois de juin, atteindre le palier d’alerte vert.

Tous les détails seront annoncés plus tard cet après-midi.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.