Publicité

28 août 2021 - 12:00

Prévenir ce type de violence

Laval injecte 1,2 M$ dans la lutte contre la violence par les armes à feu

Par Catherine Deveault

La Ville de Laval annonce qu’elle injecte 1,2 M$ dans la lutte contre la violence par les armes à feu sur son territoire afin de faire face aux événements survenus dans les derniers jours et de prévenir ce type de violence. Ce montant servira à intensifier les actions sur le terrain, notamment par l’ajout de huit ressources humaines additionnelles au sein du Service de police de Laval (SPL).

« La réponse que l’on doit fournir devant de tels actes de violence n’est jamais une simple affaire. C’est pourquoi on s’assure de poser des actions qui auront une incidence sur le terrain dès maintenant, tout en poursuivant nos efforts à plus long terme en matière d’éducation et de prévention. On s’assure ainsi que toutes les familles, toutes les personnes qui résident dans la région métropolitaine et à Laval, puissent avoir accès à une vie paisible et sécuritaire. Laval est une ville sécuritaire et entend le rester. »

— Stéphane Boyer, maire suppléant et vice-président du comité exécutif

« Les phénomènes de violence urbaine liée aux armes à feu et auxquels nous faisons face présentement nécessitent l’intensification de nos actions sur le terrain et une collaboration accrue avec les autres services policiers. C’est pourquoi nous ajoutons à notre équipe des policiers qui viennent bonifier les efforts soutenus que déploie déjà le SPL. Cet ajout d’effectifs nous permettra d’intensifier nos interventions et ainsi de contrer de manière encore plus efficace et durable ces fléaux qui affectent le sentiment de sécurité des Lavallois. Je tiens par la même occasion à souligner le dévouement et l’engagement dont font preuve nos policiers sur le terrain. »

— Pierre Brochet, directeur du Service de police de Laval

Un travail de concertation régionale

« Malgré les gestes concrets faits aujourd’hui par notre administration, il n’en demeure pas moins que cet enjeu n’a pas de frontières, et c’est pourquoi nous travaillons étroitement avec le ministère de la Sécurité publique, afin de mettre en œuvre une approche régionale concertée », précise Stéphane Boyer.

C’est pour ces mêmes raisons que la Ville de Laval s’est opposée à la délégation du contrôle des armes de poing aux municipalités proposée par le gouvernement fédéral au projet de loi C-21.

Chaque geste compte

Les défis en matière de sécurité sont importants pour toutes les grandes villes du Québec, et la mise en place de ressources constitue une partie de la solution. L’appui de la population est également une des facettes pouvant permettre de lutter plus efficacement contre la circulation et la prolifération des armes à feu. Dans cette équation, la Ville de Laval rappelle que les citoyens lavallois peuvent apporter leur contribution lorsqu’ils ont des informations de nature délicate.

Informations additionnelles

Toute personne ayant de l'information concernant les événements récents des derniers jours, ou pertinente pour la lutte que mènent nos policiers sur le terrain, peut communiquer de manière confidentielle avec la Ligne Info-Police, au 450 662-INFO (4636), ou composer le 911.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.