Publicité

31 août 2021 - 15:30

Les 5 à 11 ans

Le gouvernement du Québec espère vacciner les jeunes enfants d'ici fin 2021

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le gouvernement du Québec attend le feu vert pour pouvoir vacciner les enfants âgés 5 à 11 ans, ainsi que les plus jeunes, d’après ce qui a été dit par le directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré, en conférence de presse aujourd’hui.

En effet, ils ont indiqué qu’un vaccin devrait être prochainement homologué pour les 5 à 11 ans, d’ici novembre ou décembre. Ils espèrent également qu’un autre vaccin sera approuvé pour les 0 à 5 ans d’ici le début de l’année 2022.

« Le jour où le vaccin sera homologué, on sera prêts », a précisé le Dr Arruda.

Rappelons justement que les derniers résultats de l’INSPQ indiquent une augmentation de 56 % du nombre de cas de COVID-19 chez les enfants de entre 0 et 11 ans. C’est pour cette raison que les mesures sanitaires à l’école ont été revues et que le port du masque a été rendu obligatoire en tout temps dans certaines écoles. 

« La bonne nouvelle c’est que les jeunes font rarement de complication », de préciser le Dr Horacio Arruda. Des tests rapides devraient également être déployés dans les écoles afin de limiter la propagation du virus en évaluant les élèves qui seraient symptomatiques.

Enfin, notons que 80 % des 12-17 ans sont vaccinés et 90 % d’entre eux ont déjà reçu leur deuxième dose.

Le passeport vaccinal
Également présent à la conférence de presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a certifié qu’à ce jour il n’était pas prévu d’étendre l'utilisation du passeport vaccinal à d’autres établissements que ceux qui devront l’appliquer dès demain. 

« On a eu beaucoup de questions des employeurs et on a été très clair, on va y aller étape par étape, il faut le faire de façon graduelle. On va d’abord voir comment se passent les prochaines semaines. »

Il faut savoir aussi qu’aucun assouplissement des mesures sanitaires n’est prévu pour le moment car ce sont les prochaines semaines qui seront décisives quant à l’avancée du virus et de la 4e vague. 

Le Dr Arruda a terminé en rappelant l’importance de la vaccination qui est une porte de sortie. « La vaccination peut faire toute la différence dans les prochaines semaines. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.