Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Recommandations du Conseil des Lavalloises

Louise Lortie salue le premier rapport du Conseil des Lavalloises

durée 15h30
11 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Au lendemain du dépôt d’un premier avis sur une politique d’égalité hommes-femmes par le Conseil des Lavalloises, la conseillère de Marc-Aurèle-Fortin, Mme Louise Lortie, tient à saluer l’ensemble des recommandations émises par le comité formé de citoyennes engagées.

Sur la trentaine de recommandations formulées, l’élue constate que plusieurs d’entre elles font écho à des revendications des représentants de Parti Laval.

 « Que l’on parle de l’implantation d’une politique d’écriture inclusive à la ville de Laval, de la prépondérance du critère de la représentativité des femmes dans les dénominations toponymiques ou de l’adoption de mesures pour faciliter l’implication des femmes dans la vie civique et démocratique, ce sont tous des sujets en faveur desquels notre équipe a milité, et milite encore aujourd’hui. Le Conseil des Lavalloises peut compter sur nous pour qu’une suite soit donnée à ce rapport et que des actions concrètes soient posées afin que de réels changements s’opèrent au sein des différentes instances municipales. », fait valoir Louise Lortie.

Passer de la parole aux actes

Deux ans après l’adoption unanime de notre résolution visant à ce que la Ville se dote d’une politique de rédaction inclusive basée sur les réflexions les plus récentes et pertinentes en matière de féminisation lexicale et de rédactions épicènes, la conseillère se désole qu’aucun projet n’ait encore été présenté au conseil municipal.

 « Il y a très peu de travail qui a été fait en ce sens. J’ai espoir qu’avec la recommandation formelle du Conseil des Lavalloises, les choses vont débloquer. On ne peut tout simplement pas se permettre, en tant que municipalité, de reporter une solution aussi simple qui aurait pour effet de rétablir une certaine égalité entre les hommes et les femmes. Combien fois notre équipe a-t-elle dénoncé le manque de nomination de parcs, de rues, de bâtiments, en l’honneur de femmes ? Mon prédécesseur, M. Michel Trottier, avait même demandé, au mois de septembre 2020, qu’un incitatif supplémentaire soit intégré à la Politique de dénomination toponymique pour assurer une meilleure représentativité des femmes. Proposition qui avait malheureusement été refusée par l’administration Demers-Boyer. J’espère que cette fois-ci, cette solution très simple à mettre en œuvre sera prise en compte pour répondre aux recommandations du Conseil des Lavalloises. », mentionne Louise Lortie.

« Nous avons beaucoup d’attentes envers l’équipe du maire Boyer, elle doit livrer la marchandise ! La discussion pour le mode hybride de la période de questions des citoyens sera l’occasion d’ailleurs de démontrer leur volonté d’en faire plus pour favoriser la participation des femmes à la vie démocratique. », conclut le chef par intérim de Parti Laval et conseiller de Fabreville, Claude Larochelle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Le gouvernement fédéral lève les mesures sanitaires aux frontières

Le gouvernement fédéral a annoncé que les restrictions restantes aux frontières du Canada liées à la pandémie de COVID−19 — vaccins obligatoires, tests de dépistage et quarantaine pour les voyageurs internationaux — prendront fin vendredi.  De plus, les personnes voyageant par avion ou par train n’auront plus besoin de porter de masques ou de ...

durée Hier 8h00

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...

24 septembre 2022

COVID-19: le gouvernement fédéral ne chantera vraisemblablement pas victoire

Contrairement au président américain Joe Biden qui a déclaré cette semaine que la pandémie de COVID-19 «était terminée», le gouvernement fédéral canadien ne compte pas chanter victoire trop rapidement. Au cours de son passage à New York, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lors d'une conférence de presse que les hôpitaux de l'ensemble du ...