X
Rechercher
Publicité

Élections Provinciales 2022

Les producteurs de grains demandent aux partis politiques de s’engager à améliorer la compétitivité du secteur des grains

durée 17h30
25 mars 2022
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

En prévision de l’élection à venir, les Producteurs de grains du Québec (PGQ) réitèrent leur demande à tous les partis politiques de s’engager explicitement à améliorer la compétitivité du secteur des grains. 

Par le fait même, de mieux soutenir les productrices et les producteurs d’ici face aux nombreux défis du secteur. Aujourd’hui, les PGQ ne peuvent que constater la nécessité de financer et mettre en place les meilleurs programmes pour faire face aux risques climatiques et économiques en agriculture.

« En 2022, le secteur des grains québécois n’a jamais eu autant besoin d’actions concrètes de la part du politique afin que nos produits agricoles soient et demeurent compétitifs sur les marchés locaux et d’exportation. Pour que cette brèche économique causée par une multitude de nouveaux risques et un écart de soutien avec les États-Unis et l’Europe soit bien colmatée, notre gouvernement doit miser sur des matériaux durables. Pour lutter contre les changements climatiques et absorber les impacts du conflit en Ukraine, nous devons bénéficier d’une meilleure couverture en cas d’instabilité. », déclare le président des PGQ, M.Christian Overbeek.

– En août, puis septembre 2018, la Coalition avenir Québec, qui allait dès octobre former le gouvernement s’engageait notamment auprès de nous à :

– Mieux adapter les programmes existants aux réalités des agricultrices et des Agriculteurs.

– Créer un Fonds d’investissement agricole.

– Lutter contre le manque de réciprocité des normes de production.

– Mettre en place un nouveau programme fiable et efficace en remplacement du Programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA).

– Améliorer les programmes de sécurité du revenu, notamment en matière de protection financière contre les cycles prolongés de bas prix du grain.

– Bonifier les programmes de soutien en agroenvironnement.

– Reconnaître les impacts économiques importants des mesures restrictives à la culture des bandes riveraines et favoriser la mise en place d’une compensation adéquate.

– Assurer la poursuite du groupe de travail sur la fiscalité agricole et s’engager à mettre ses recommandations en œuvre.

– Mettre en place un groupe de travail sur la compétitivité du secteur des grains.

Depuis, certaines avancées ont été faites, notamment en ce qui concerne le soutien en agroenvironnement, entre autres lors du dernier budget. Cependant, il reste beaucoup à faire en ce qui a trait à la compétitivité du secteur des grains au Québec, en particulier dans la direction des programmes économiques permettant de faire face aux imprévus.

Cela dit, malgré les constats clairs qui ressortent de l’Étude sur la compétitivité des producteurs de grains du Québec qu’il a lui-même commandée, force est de constater que celui-ci n’a agi que modestement sur ce front. Le budget du 22 mars 2022 en est l’expression la plus récente qui vient consacrer cet état de fait.

Producteurs de grains du Québec

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) représentent quelque 9 500 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils produisent et commercialisent des grains de céréales, dont le maïs, le blé, l’orge et l’avoine, ainsi que des oléagineux, tels que le soya et le canola. En plus de nourrir l’ensemble des autres productions, ces aliments contribuent à une saine alimentation humaine ainsi qu’à l’épanouissement de l’économie québécoise. Cultivés sur plus d’un million d’hectares de terre, ils génèrent un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. La production de grains est le 3e  secteur agricole québécois. La production et la transformation de grains représentent ensemble près de 20 000 emplois au Québec.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

L’économie québécoise perd de dizaines millions de dollars de retombées économiques chaque semaine

Reconnaissant que la grève illimitée des ingénieurs de l’État engendre des impacts financiers majeurs sur l’industrie de l’entretien des routes, Bitume Québec constate que ce conflit de travail entraîne une quasi-paralysie des activités reliées à la réhabilitation, au pavage et à l’entretien du réseau routier sous la responsabilité du MTQ. « Les ...

durée Hier 14h30

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

durée Hier 13h00

« Les jeunes doivent prendre part à la démocratie. Ils doivent voter. Il faut trouver des solutions ! » - Louise Lortie

En réponse au taux de participation famélique lors de la dernière élection municipale, la conseillère de Marc-Aurèle-Fortin et élue de Parti Laval, Mme Louise Lortie, a déposé, le 3 mai dernier, un avis de proposition visant à confier au Comité consultatif jeunesse. Ce mandat étudierq la question de la participation électorale des jeunes ...