Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fête de pères le 19 juin

Une vie de papa… un amour pas comme les autres

durée 15h00
19 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Michel Lhomme, Journaliste

Aussi amoureux soient-ils de leurs partenaires, l’amour qu’un Papa porte à ses enfants reste en tous points incomparable. 

Dans la vie on tombe en amour d’un chum, d’une blonde. C’est un processus plus ou moins rapide qui tient à un regard, un sourire, une courbe, une voix ou bien à des heures passées ensemble à parler, à s’écouter, à s’amuser, à s’engueuler même parfois. En fait, il y a mille et une raisons qui expliquent qu’à l’instant présent, vous aimez quelqu’un… que vous n’aimiez pas avant.

Mais il y en aucune qui explique l’amour qu’un Papa ressent pour l’enfant qui vient de naître. Aucune. Est-ce un enfant intello ou plutôt sportif ? A-t-il le sens de l’humour ? Sera-t-il extraverti ou plutôt timide ? Aimera-t-il regarder les Boys ? Sera-t-il indépendantiste, fédéraliste ou « j’m’en foutiste » ? Et… est-ce qu’il sera, au moins un peu, fier de vous. 

On ne sait rien. Tellement rien que face à cette étendue d’incertitudes il serait plus raisonnable de parier sur le fait que ça ne devrait pas trop le faire. Et pourtant, ça le fait ! Et pas qu’un peu.

L’amour qu’on ressent à ce moment-là est d’autant plus intense, qu’il n’est pas le fruit d’une chute. Vous n’êtes pas tombé en amour. Vous êtes en amour. C’est viscéral. Qu’elle que soit, qu’elle que sera cette personne, vous l’aimerez pour la vie. Car s’il y a une différence fondamentale entre l’amour d’un chum ou d’un papa c’est bien celle-ci. L’amour de Papa, ne dépend pas de l’autre. Cet amour ne dépend que de soi. Et c’est pour cela que, même si vous êtes le plus passionné des partenaires, vous savez qu’il existe la possibilité qu’un jour peut-être, cet amour-là n’existe plus. Car cette relation-là vous pouvez la casser comme vous l’avez construite. La possibilité de dire STOP existe.

Mais, même face à la plus insupportable crise d’ado, même face aux petites trahisons dans le contrat de confiance, même face aux mots qui blessent, même face à œdipe…. Un Papa continuera d’aimer cet être un tantinet détestable.

Évidemment, cela ne vaut pas dire qu’il aimera bien. En la matière, il y a même de sacrés incompétents. Mais il aimera. 

Il aimera, aussi longtemps que durera, sa vie. Une vie de Papa.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...