Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Laval

Le Parti conservateur présente trois nouveaux candidats

durée 11h00
28 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a présenté trois nouveaux candidats à l’investiture conservatrice en vue de l’élection du 3 octobre prochain.

Fils d’immigrants grecs, Me Konstantinos Merakos portera les couleurs de la formation politique dans la circonscription de Chomedey.

Avocat chez Bergman & Associés, Me Merakos est diplômé de la London School of Economics. Il est également titulaire d’un doctorat en droit des universités d’Ottawa et de Montréal.

En tant qu’avocat et ancien adjoint législatif au parlement du Canada, il a travaillé sur divers dossiers relatifs aux droits de la personne, à la protection de la jeunesse, aux anciens combattants ainsi que constitutionnels.

Se décrivant comme un « défenseur de la justice et un porte-parole pour les plus vulnérables de la société », Me Merakos voit dans sa candidature l’occasion de poursuivre cette mission de travailler à la défense des citoyens :

« J’ai choisi de me joindre au Parti conservateur du Québec et de me porter candidat parce que ce parti politique est le seul qui cherche à protéger les droits constitutionnels des gens tout en favorisant une économie forte, deux facteurs importants pour une société libre et démocratique. En tant qu’avocat et citoyen de cette province, je m’engage dans mon parcours politique avec comme mission principale de restituer la cohésion sociale et la stabilité économique de notre belle province. »

Les conservateurs seront représentés dans la circonscription de Fabre par l’ingénieur Stéphane Turmel.

Originaire de Québec, Monsieur Turmel est diplômé en technologie physique, département robotique du Cégep de La Pocatière ainsi que de l’École de technologie supérieure (ETS) de l’Université du Québec, en génie de la production automatisée. Il habite Sainte-Dorothée avec sa famille depuis 22 ans.

Au cours des deux dernières années, Monsieur Turmel a pu constater la déconnexion entre la politique et le peuple québécois. Il s’engage à travailler au rétablissement de cette connexion perdue avec ces concitoyens et les autres élus de la région :

« La situation économique mondiale actuelle demande que nous réduisions les dépenses publiques tout en garantissant des services à la hauteur de la troisième ville en importance au Québec. Je projette de travailler étroitement avec les autres comtés et le maire de Laval pour minimiser nos dépenses et maximiser nos investissements en mettant à niveau nos infrastructures existantes, qui sont vieillissantes. On n’a qu’à penser à nos infrastructures sportives. », souligne Monsieur Turmel.

Il cite en exemple La Cité de la Santé de Laval, le seul hôpital qui dessert une population qui grandit rapidement. « Il sera nécessaire d’évaluer les investissements dans ce secteur aussi. », ajoute-t-il.

Enfin, c’est dans Vimont que se présentera Stefano Piscitelli.

Monsieur Piscitelli travaille en tant que consultant en gestion de transformation d’affaire et de transformation numérique.

Pendant près de 20 ans, il a aidé, par son expertise, à transformer d’importantes entreprises canadiennes, notamment Aéroplan, Air Canada et la Banque du développement du Canada. Marié et père de 4 enfants, il fut également impliqué comme entraîneur en chef bénévole dans des équipes sportives au sein de l’Association de hockey féminin de Laval et dans des associations sportives de hockey et de soccer de Monteuil.

Le droit de faire des choix sans contraintes, de s’exprimer librement et de vivre dans le respect dans un pays qui permet à tous de concrétiser ses rêves et de se réaliser pleinement préoccupe Monsieur Piscitelli, ayant vu ces droits s’éroder de plus en plus au cours des deux dernières années ainsi que les conséquences néfastes qui en ont découlé :

« Combien d’entre vous ont dû fermer leur entreprise, perdu leurs revenus, leur emploi, ou se sont endettés ? Combien d’entre vous ont de la difficulté à payer l’épicerie, l’essence, les médicaments, le loyer, les factures ? Combien d’entre vous ont perdu des amitiés, ont vu des liens familiaux se briser, ont des parents ou des grands-parents qui ont été isolés et que vous n’avez pu visiter pendant des mois ? Ou se sont sentis comme des criminels, forcés de rester enfermés dans leur maison lors de couvre-feux inexplicables et qu’on vous a rappelés par des alertes Amber ? C’est pour toutes ces raisons, dont plusieurs ont affecté ma famille, que je m’implique en politique. »

Le chef conservateur, Éric Duhaime, était heureux de présenter ces trois nouveaux candidats :

« Notre parti attire des gens de qualité, nous en avons une fois de plus la preuve aujourd’hui. Ce sont des gens qui partagent nos valeurs de liberté, d’un état qui se serre la ceinture plutôt que le citoyen. Qui aspirent à vivre dans une province où tous peuvent pleinement se réaliser. Je les remercie du fond du cœur d’avoir accepté de s’impliquer au sein du Parti conservateur du Québec, de nous avoir choisis comme étant la seule alternative pour transformer positivement et durablement le Québec. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Réforme en santé: le Parti québécois veut collaborer

Le Parti québécois (PQ) veut changer de ton autour du débat sur la réforme en santé du ministre Christian Dubé.  On indique maintenant vouloir collaborer avec le gouvernement lors de la commission parlementaire qui étudiera le projet de loi afin de le bonifier.  On dit également qu'on ne posera plus de questions sur le sujet au Salon ...

Institutions au Canada: confiance des gens variable selon une enquête récente

Environ les deux tiers des Canadiens ont déclaré dans une enquête récente avoir un niveau élevé de confiance à l'égard de la police.  L’enquête effectuée d’octobre à janvier derniers pour Statistique Canada a aussi permis de noter que cette proportion était supérieure à celle observée pour d’autres institutions au Canada: 51 % pour le système de ...

Un comité étudie un projet de loi sur les publicités d'aliments pour les enfants

Trix est peut-être pour les enfants, mais une députée libérale du Québec ne veut plus que ce genre de céréales ou d'autres aliments sucrés soient commercialisés de cette façon. Une commission parlementaire de la santé discute du projet de loi d'initiative parlementaire de Patricia Lattanzio, qui vise à réduire l'obésité infantile en interdisant ...