Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

durée 08h00
6 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger.

Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées.

Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ferait don de près de 18 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca à des pays à faible revenu.

Au 22 juin, près de neuf millions de doses avaient été livrées à 21 pays différents.

Mais la demande pour le vaccin d'AstraZeneca est limitée, selon Santé Canada, qui n'a pas été en mesure de trouver plus de preneurs pour les doses disponibles.

Le Canada a également fait don de 6,1 millions de doses du vaccin de Moderna sur les 10 millions de doses promises, mais a jeté 1,2 million de doses de ce vaccin.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 août 2022

Plus de 11 000 nouveaux logements sociaux et abordables, promet la CAQ

La Coalition avenir Québec (CAQ) promet la construction de milliers de nouveaux logements abordables et sociaux dans un second mandat.  François Legault y est allé d'un premier engagement avant même le déclenchement de la campagne électorale, prévu d'ici la fin du mois d'août.  Le chef caquiste a promis vendredi d'ériger 11 700 logements ...

11 août 2022

Pierre Reid: un directeur général des élections sans véritable mandat

Malgré la proximité d’élections générales, le gouvernement Legault n’a pas pris la peine de s’assurer que le Directeur général des élections (DGEQ) ait les coudées franches pour effectuer son travail en toute sérénité, au moment où il en aurait le plus besoin, soit dans les mois précédant la campagne et lors de la tenue du scrutin du 3 ...

11 août 2022

Publicité pré-électorale: Le DGEQ veut mettre fin au «bar ouvert»

Il est temps de mettre fin au «bar ouvert» qui a permis aux partis politiques de dépenser sans compter en publicités de toutes sortes plusieurs mois avant le déclenchement de la campagne électorale. C’est du moins l’avis du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), qui se montre préoccupé par cette question et estime qu’un resserrement de ...