Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Laval

L'adoption du Code de l’urbanisme de la Ville de Laval a été adopté dans la division

durée 09h30
14 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Lors de la séance du conseil municipal, les membres de l’Opposition à l’hôtel de ville, Claude Larochelle, conseiller de Fabreville, et Louise Lortie, conseillère de Marc-Aurèle-Fortin, se sont opposés à l’adoption du Code de l’urbanisme de la Ville de Laval pour des raisons évidentes.

Après avoir présenté un premier projet de règlement du Code de l’urbanisme de la Ville de Laval, le 22 avril 2021, entrepris une consultation publique ayant mené au dépôt de plus de 260 mémoires, l’équipe du maire Boyer a négligé d’expliquer aux élus les modifications qui ont été apportées au cours de la dernière année, pas plus qu’ils n’ont cru bon d’informer les citoyennes et citoyens qui ont participé au processus de consultation des changements qui ont été, ou non, acceptés par l’administration. 

« Combien de changements ont été faits à la version du Code adopté en 2021 ? Nous n’en avons aucune idée. Pour quelles raisons certaines demandes ont-elles été acceptées et d’autres refusées ? Nous n’en avons aucune idée. Comment sommes-nous censés nous prononcer sur un document qui aura des répercussions majeures sur le développement futur de notre ville sans avoir ces informations essentielles ? », demande Louise Lortie.

Un rendez-vous manqué

« Pas plus tard que le 11 janvier dernier, l’administration Boyer s’est engagée à faire une synthèse des commentaires et recommandations reçus dans le cadre du processus de consultation publique sur le Code de l’urbanisme et à présenter les changements envisagés au Code qui seraient recommandés pour adoption par le conseil municipal. Six mois plus tard, alors que le code est désormais adopté par un conseil municipal divisé, rien n’a été fait en ce sens. J’y vois un véritable manque de respect à l’égard des membres du conseil municipal ! », déplore la conseillère de Marc-Aurèle-Fortin. 

Même son de cloche du côté du conseiller Claude Larochelle, l’administration Boyer a coupé les coins ronds à la toute fin de la démarche.

« Des centaines de citoyennes et citoyens ont présenté des mémoires et ils ont reçu zéro réponse de la part de l’administration ! On les invite à signaler le 311, le Service de l’urbanisme les rappellera ! Après plus de 4 ans de travail, nous aurions dû prendre le temps d’expliquer aux élus et aux personnes qui ont produit des mémoires les changements apportés à la version finale afin de respecter le processus de consultation. C’est désolant de manquer l’atterrissage d’un projet si important pour Laval. », affirme le conseiller de Fabreville.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h45

Mise à jour économique: le crédit d'impôt destiné aux aînés passe de 411 $ à 2000 $

Aide aux aînés, inflation tenace et possible récession sont les mots à retenir de la mise à jour économique et financière du Québec présentée jeudi par le ministre des Finances, Eric Girard, sur fond d'incertitude pour l'année qui vient. Les personnes âgées devraient être mieux outillées pour contrer l'inflation, grâce au coup de pouce financier ...

7 décembre 2022

Québec veut moderniser l'accès aux données de santé des patients

Le gouvernement du Québec a dévoilé mercredi le contenu de son projet de loi visant à moderniser l'accès aux données de santé des patients. Une démarche qui vise une plus grande transparence ainsi qu'un meilleur partage de l'information entre les professionnels. La Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses ...

3 décembre 2022

Gaspillage d'énergie: Fitzgibbon veut que les Québécois modèrent leur consommation

Les Québécois ont pris l'habitude de consommer l'électricité sans compter. Mais cette belle insouciance envers le gaspillage de l'énergie sera bientôt révolue, si on se fie au gouvernement Legault, déterminé à inverser la tendance. Le ministre de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, annonce l'ère de la «sobriété» en matière de consommation ...