Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Parti libéral du Québec

En visite à Laval, Dominique Anglade discute de la baisse d’impôt pour la classe moyenne

durée 09h30
15 juillet 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, accompagnée de la candidate libérale dans Fabre, Sonia Baudelot, la candidate libérale dans Mille-Îles, Virginie Dufour, la candidate libérale dans Vimont, Anabela Monteiro, et le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, étaient sur le terrain pour aller à la rencontre des Lavalloises et des Lavallois ayant soif de propositions concrètes pour palier à la hausse fulgurante du coût de la vie.

La priorité de l’équipe libérale est de s’assurer qu’aucune famille n’ait à choisir entre payer le loyer ou l’épicerie.

C’est pourquoi, afin d’aider tous les Québécoises et Québécois affectés par la hausse du coût de la vie, l’équipe libérale présente un vrai plan pour lutter contre l’inflation comportant un éventail de mesures ciblées :

  • Baisser les impôts de la classe moyenne jusqu’à 1 125 $ par personne;
  • Retirer de manière la TVQ sur les biens de première nécessité;
  • Garantir une place en garderie à 8,70 $ pour tous;
  • Instaurer une allocation de 2 000 $ par année pour les aînés de 70 ans et plus;

« Je pense à la petite Alicia, à sa maman, à Frank et à tous ceux qui m’ont parlé des effets importants de la hausse de leur facture d’épicerie, du prix du transport et de l’augmentation du coût de leur logement. Il est impensable pour une famille québécoise de choisir entre payer le loyer ou l’épicerie. C’est pourquoi, afin d’aider tous les Québécoises et Québécois affectés par la hausse du coût de la vie, nous proposons un vrai plan pour lutter contre l’inflation comportant un éventail de mesures ciblées : la baisse des impôts, 2000 $ pour les aînés et une place en service de garde à 8,70 $ pour tous.», commente Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec.

« Aujourd’hui encore, le coût de la vie augmente alors que l’inflation se fait déjà sentir sur le portefeuille des Lavalloises et Lavallois. Notre priorité est de s’assurer que personne n’ait à choisir entre payer le loyer ou l’épicerie. C’est pourquoi nous proposons une baisse des impôts, 2000 $ pour les aînés, une place en service de garde à 8,70 $ pour tous, l’abolition de la taxe de bienvenue pour les premiers acheteurs. Le 3 octobre on vote Libéral afin d’aider de façon durable tous les Québécoises et Québécois.», mentionnent les candidats libéraux de Laval.

Le Parti libéral du Québec est la première formation politique à dévoiler sa plateforme électorale : clic.plq.org/plateforme.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 mai 2024

Rapport financier 2023 : Parti Laval demande au maire de rectifier le tir

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Parti Laval.  Au lendemain de la publication du rapport du maire de Laval concernant le Rapport financier annuel 2023, les représentants de Parti Laval, Claude Larochelle et Louise Lortie, décrient le manque de transparence de l’administration Boyer. ...

13 mai 2024

Action Laval considère que le maire s'oppose à plus de transparence

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Action Laval.  En réponse à la proposition de mettre sur pied un Comité de Finances publiques du conseiller municipal du district Saint-Bruno pour Action Laval, David De Cotis, le Maire s’y est radicalement opposé, préférant réserver ce droit au ...

10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...