Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Loi sur les nouvelles en ligne

Meta mettra fin à l'accès aux nouvelles sur Facebook et Instagram pour les Canadiens

durée 16h30
22 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Meta a annoncé qu'il mettra fin à l'accès aux nouvelles sur Facebook et Instagram de tous les utilisateurs au Canada en réponse à l'adoption de la Loi sur les nouvelles en ligne à la Chambre des communes.

Le projet de loi C-18 qui obligera Google et Meta à payer les médias pour le contenu d'actualités qu'ils partagent ou réutilisent d'une autre façon sur leurs plateformes est en effet sur le point de devenir loi.

Le Sénat a adopté le projet de loi lors d'un vote final et il attend maintenant la sanction royale au milieu d'une impasse entre le gouvernement libéral et les géants de la technologie de la Silicon Valley.

Dans une déclaration, Meta soutient qu'il a répété à plusieurs reprises que pour se «conformer» au projet de loi C-18, «le contenu partagé par les médias, y compris les éditeurs de presse et les radiodiffuseurs, ne serait plus accessible aux utilisateurs de Facebook et Instagram au Canada».

Ottawa, qui affirme que la loi crée des conditions équitables entre les géants de la publicité en ligne et l'industrie de l'information en déclin, attend maintenant de voir si Google suivra le pas de Meta en supprimant le contenu journalistique de leurs plateformes au Canada.

Google a déjà laissé entendre que la suppression des liens d'actualités de son moteur de recherche populaire était une possibilité.

Au début du mois, Meta a entamé des tests, qui selon le géant des réseaux sociaux a pour but d'aider à «élaborer une solution efficace pour mettre fin à la disponibilité du contenu d’actualités». Ces tests bloquent les nouvelles pour 5 % des utilisateurs canadiens. Google a effectué un test similaire plus tôt cette année.

Les AMIS, qui se décrit comme un mouvement citoyen non partisan qui défend la radiodiffusion publique, les médias et la culture, a réagi à la nouvelle. Ils applaudissent les parlementaires «qui ont tenu tête aux menaces de Google et Facebook de bloquer les nouvelles au Canada».

«L'adoption de la Loi sur les nouvelles en ligne est une mesure essentielle, et offre un soutien indispensable au journalisme d’ici. Obliger les géants du web à conclure des ententes de rémunération avec nos organes de presse vient corriger un déséquilibre du marché qui menace l'existence même du secteur canadien de l'information et, par surcroît, de notre démocratie», déclaré dans un communiqué la directrice générale pour Les AMIS, Marla Boltman.

La loi sur les actualités en ligne oblige les deux sociétés à conclure des accords avec les organes de presse pour les payer pour le contenu d'actualités qui apparaît sur leurs sites si cela aide les géants de la technologie à générer de l'argent.

Selon les AMIS, le travail ne s’arrête pas avec l’adoption de ce projet de loi. Le groupe souhaite qu'Ottawa veille à ce que Radio-Canada dispose des outils et des ressources pour «fournir des nouvelles locales et régionales là où le marché privé est absent».

---

Meta finance un nombre limité de bourses qui soutiennent les journalistes émergents à La Presse Canadienne.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical. En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de ...

durée Hier 18h00

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...

durée Hier 15h00

Mobilité du personnel en santé: «Nos objectifs n'ont pas changé», dit Christian Dubé

Appelé à commenter l'échec des pourparlers avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé savoir mardi que ses objectifs en matière de mobilité du personnel «n'ont pas changé». «Ce qu'on veut, c'est une certaine flexibilité pour être capable de bien servir nos patients et d'avoir un ...