Publicité

16 avril 2013 - 07:34

Des objectifs ambitieux pour la STL d’ici 20 ans

Par Ghislain Plourde

LAVAL - 

Par la mise en place d’une foule de mesures, la Société de transport de Laval (STL) espère accroître son achalandage de 40 % d’ici 2022 et réduire du quart, pour la même période, ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Voilà les deux grands objectifs de la planification stratégique 2013-2022 dévoilée dans les derniers jours. Pour les atteindre, deux principaux défis se posent aux autorités : la fréquence et la rapidité.

«On a encore beaucoup de secteurs à faible densité, ce qui n’aide pas pour le cycle et bien des artères de circulation sont congestionnées. Cependant, on croit qu’avec notre plan, on sera en mesure de contourner ces obstacles», déclare le directeur général de la STL, Guy Picard.

Évidemment, la multiplication des aires TOD (Transit-Oriented Development), densification des quartiers où l’on favorise le transport collectif, facilitera la tâche au transporteur lavallois. Il reste tout de même un important travail à réaliser.

Parmi les actions privilégiées par la STL, on compte augmenter les services sur les grands axes (Curé-Labelle, Le Corbusier, des Laurentides, Notre-Dame, de la Concorde, Dagenais et Saint-Martin).

Le bus à haut niveau de service (BHNS), en projet-pilote sur Le Corbusier en ce moment, l’aménagement de voies réservées temporaires et d’autres permanentes et la priorisation de feux de circulation figurent parmi les solutions sur la table.

Optimiser la desserte des quartiers et le déplacement à l’interne font partie des priorités du transporteur. «Les améliorations pourront passer par la croissance des correspondances, l’avènement d’autobus de dimensions différentes (mini-autobus et autobus articulés) dépendamment de la plage horaire.»

Service à la clientèle

Dans le but de répondre aux besoins précis de sa clientèle, la société de transport entend mener différentes études de satisfaction auprès d’elle, tout en élargissant sa gamme de services.

L’implantation de la technologie Wi-Fi fait partie des projets à venir. «L’étude que l’on a effectuée sur le circuit 925 est terminée et concluante. Cependant, ça représente des coûts importants. Nous arrimerons son implantation avec notre fonctionnalité STL Compagnon, destinée à nos usagers vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du comportement (TED). L’horizon est fixé pour la fin 2014, début de l’année 2015.»

Une nouvelle campagne de promotion du programme Garantie qualité se dessine pour la prochaine année. Les utilisateurs se voient remettre un titre de passage sur le réseau régulier lorsqu’un autobus a plus de cinq minutes de retard dans des conditions normales de transport.

De nouveaux équipements

La STL prévoit le remplacement d’abribus d’ici la prochaine décennie. Selon le plan, c’est 45 qui seront changés d’ici 2015 et 140 autres d’ici 2022. À certains endroits stratégiques, on pourrait même voir apparaître des mini-terminus.

«Si on pratique le rabattement sur des lignes plus fréquentées et qu’on force la correspondance, c’est sûr qu’il faudra des aires d’attente plus adéquates, plus adaptées, chauffées l’hiver. Ça prendre plus qu’un abribus», précise le DG de la STL sans préciser les endroits ciblés.

D’autre part, le garage du transporteur lavallois, déjà agrandi en 2011, devra l’être à nouveau en 2015. Quatre ans plus tard, les autorités devront avoir un nouveau site, puisque l’actuel sera saturé.

Prolongement du métro : une priorité

Finalement, pour Guy Picard, la question du métro, prolongement et bouclage de la ligne orange, fait partie de l’équation. «Nous sommes d’avis qu’on doit prolonger d’abord la ligne 2 (orange) ouest (Côte-Vertu). Les travaux séquencés doivent démarrer de ce côté. Parce que si on commence par la 2 est (Montmorency), on va se créer plus de problèmes qu’on va en régler.»

La STL craint que le prolongement de la ligne orange ne soit remis aux calendes grecques. «Si tel est le cas, c’est tout le développement du transport en commun à Laval et sur la Rive-Nord qui est hypothéqué», conclut-il.

 

                                                      2013                            2022

Budget de la STL                      105 M$                         181 M$

Contributions des usagers    31, 3 M$                       52,6 M$

Contribution municipale         59,1 M$                        102,5 M$

Investissement en immobilisation                             358 M$

Parc de véhicules                    258                                360

Augmentation clientèle                                                  40 %

Diminution gaz à effet de serre                                    25 %

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.