Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une deuxième chance pour un train dans l'Est de l'île?

durée 14h29
12 décembre 2013
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Fanny Arnaud

Des détracteurs du Train de l’Est comptent sur les changements politiques au niveau de la province pour obtenir la construction d’un train de Mascouche à la gare De la Concorde à Laval, en plus du projet de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) passant par Repentigny.

Le Comité de Citoyens pour des Transports collectifs dans l’Est de Laval (CoCiTCEL) a tenu, le 5 décembre dernier, son assemblée générale annuelle. Son président, Gilles Proulx, est très optimiste.

«Il n’y a jamais eu autant d’opposition au Train de l’Est que construit l’AMT», dit-il.

La conseillère municipale dans le district de Val-Des-Arbres, Mme Christiane Yoakim, était présente à cette assemblée soulignant l’intérêt du Mouvement lavallois (ML).

M. Proulx espère l’appui du nouveau maire.

«Je veux connaître la vision de Marc Demers sur les trains de banlieue», dit-il.

Mme Yoakim, jointe par L’Écho de Laval, rappelle que la question des transports ferroviaires ne relève pas de la juridiction municipale. Cependant, elle ajoute que le maire est disposé à écouter tous les citoyens et à les aider dans leurs démarches au niveau provincial.

«C’est toujours intéressant de voir que des gens s’impliquent bénévolement pour améliorer la vie des Lavallois», dit-elle.

De plus, M. Proulx rencontrera lundi prochain le député de Laval-des-Rapides, M. Léo Bureau-Blouin, et il compte lui demander de «boucler la ligne de l’est».

Les deux tracés du Train de l’Est

En effet, le projet de Train de l’Est lancé par l’AMT en 2006 prévoit que le train aille de Mascouche à la Gare centrale de Montréal en passant par Terrebonne et Repentigny.

Mais selon le CoCiTEL, ce tracé est incohérent.

Le comité souhaite que soit utilisé l’ancien tracé de la ligne de chemin de fer qui allait de Mascouche à De la Concorde en traversant l’est de l’île Jésus.

Puisque le projet de l’AMT est déjà bien avancé, le CoCiTEL ne s’y oppose plus frontalement, mais demande à ce qu’une deuxième ligne soit construite.

Les raisons de leur démarche

Selon le président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire, M. Denis Allard, ce trajet aurait deux avantages.

D’abord, le chemin existant est suffisamment large pour que deux voies soient construites. Cela permettrait de distinguer le transport de marchandises du transport de passagers et, le cas échéant, d’offrir une voie de rechange dans le cas de travaux ou d’incident.

Ensuite, il ajoute que ce tracé serait plus direct et donc plus économique.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des bactéries intestinales nuiraient aux yeux

Des bactéries ayant migré des intestins jusqu'aux yeux pourraient être responsables, du moins en partie, de certaines maladies dégénératives de la rétine que l'on pensait jusqu'à présent être d'origine entièrement génétique, démontrent des travaux réalisés par des chercheurs britanniques et chinois. Cela soulève l'espoir que ces maladies puissent ...

Défi 28 jours sans alcool récolte plus de 27 000$ à Laval

Grâce à la participation de 288 Lavallois un total de 27 869$ a été récolté dans le cadre du Défi 28 jours sans alcool de la Fondation Jean Lapointe qui se terminait hier soir. Au Québec, l'évènement qui en est à sa onzième année est parvenu à atteindre le montant de 745 000$. Cette année, plus de 7 260 participants ont relevé le défi de ne ...

28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...