Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2014 - 08:41

Fondation universitaire Armand-Frappier de l'INRS : 400 000 $ pour trente boursiers

La Fondation universitaire Armand-Frappier de l'INRS a octroyé ce mois-ci, en collaboration avec les professeurs du Centre INRS-Institut Armand-Frappier,  trente bourses d'excellence, d'une valeur de 400 000 $ à des étudiants-chercheurs d'exception, héritiers du Dr Armand Frappier.

Depuis sa création, la Fondation a remis près de 19 millions à l'INRS sous forme de bourses, de chaires de recherche, de participation à l'achat d'équipements de pointe ou de contributions à des projets rassembleurs.

«Les universités traversent une période de subventions précaires, et ce, dans un contexte où la compétition se veut toujours plus féroce tant sur le plan local qu'international, souligne Muriel Amar, directrice générale de la Fondation. Si la Fondation a pu octroyer trente bourses d'excellence, c'est une fois encore grâce à cette synergie nécessaire entre la communauté des affaires et la communauté scientifique», ajoute-t-elle.

Lors de la cérémonie de remise de bourses, une centaine de personnes se sont réunies pour célébrer les lauréats. Parmi ses invités de marque, la Fondation a eu le privilège d'accueillir Christiane Yoakim, représentante du maire de Laval, conseillère municipale de Val-des-Arbres et présidente du conseil municipal; Michèle Frappier-Daignault, fille du Dr Frappier et Caroline Ouellette, quadruple médaillée d'or olympique de hockey féminin.

Afin de souligner l'excellence des lauréats, madame Ouellette a livré une conférence inspirante et touchante sur la discipline, la persévérance et la poursuite de ses rêves. L'assemblée, conquise autant par l'athlète que la femme, l'a longuement ovationnée.

La Fondation remercie les nombreux donateurs de bourses. Ils favorisent la continuation de l'œuvre du Dr Armand Frappier, héros de la santé, intronisé en 2012 au Temple de la renommée médicale pour ses contributions qui ont amélioré la santé au Canada et dans le monde.

Source : Communiqué de la Fondation universitaire Armand-Frappier de l'INRS

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.