Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Protection des trois grandes îles : il est temps d'agir

durée 12h00
27 janvier 2015
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Fanny Arnaud
email
Par Fanny Arnaud, Journaliste
L'organisme Sauvons nos trois grandes îles interpelle la Ville de Laval, le gouvernement provincial et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour leur demander d'agir au plus vite.
 
En effet, la mise en réserve des îles Saint-Joseph, Saint-Pierre et aux Vaches, décrétée en 2012 et prolongée en 2014, viendra à échéance en juin 2016, sans possibilité cette fois d'être renouvelée.
 
 
"Le temps presse, il faut agir", constate Huguette Larochelle, présidente de l'organisme.
 
Sauvons nos trois grandes îles demande ainsi à la CMM, au gouvernement et à la Ville de Laval "d'assurer aux îles une protection perpétuelle inaliénable au moyen du cadre juridique adéquat."
 
Rencontre
 
Mme Larochelle se dit très contente de la rencontre qui a eu lieu le 16 décembre dernier entre le maire de Laval, Marc Demers, la députée des Mille-Îles et ministre, Francine Charbonneau et  le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel.
 
Au cours de cette rencontre, le maire a demandé à Québec d'acquérir les trois grandes îles de la rivière des Mille Îles pour assurer leur protection. Il a également affirmé que "dans le cadre d'un partenariat avec Québec", Laval serait "prête et intéressée" à investir dans la mise en valeur et la conservation de ces îles.
 
 
Protection
 
"Maintenant je voudrais savoir quand ils comptent acheter ces îles et quand la Ville compte investir", demande Mme Larochelle.
 
Elle ajoute que depuis 2008 le dossier a avancé et qu'il est désormais temps d'acquérir officiellement les îles pour les protéger. Selon elle, il est également important de parler de quel type de protection la Ville compte se prémunir.
 
"On ne veut pas qu'ils revendent les îles dans cinq ans parce qu'ils auront besoin d'argent, on veut un cadre rigide qui protège les îles pour l'éternité", dit-elle.
 
Mme Larochelle insiste sur la nécessité que ces investissements soient faits en 2015.
 
"Pour la protection des îles, 2015 sera l'année de la dernière chance", dit-elle.
 
Elle suggère que cette acquisition se fasse dans le cadre du 50e anniversaire de la Ville.
 
"Tout au long de l'année Laval fêtera son 50e anniversaire. Quelle belle occasion pour la Ville de faire plaisir à ces citoyens!", affirme-t-elle.
 
 
 
 
 
 

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • JC
    Jean Cooke
    temps Il y a 9 ans
    Ce dossier que les libéraux ont exploité à leur avantage à chaque période d'élection provinciale sans ne jamais rien faire ressemble beaucoup au dossier de la 19 et il ne se passe jamais rien de réel. Que des promesses et et encore des promesses non respectées.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les vacances des travailleurs de la construction existent depuis l'été 1971

C'est l'une des nombreuses particularités québécoises: pendant la canicule de l'été, lorsque tout le monde souhaite être en vacances, pratiquement toute l'industrie de la construction et une bonne partie du reste du Québec ferment leurs portes pendant deux semaines. Dimanche, le congé annuel de la construction s'amorcera officiellement. Il s'agit ...

Des experts soulignent l'urgence de rassurer le public face au lait contaminé

Des experts en marketing affirment que deux entreprises qui ont récemment dû rappeler du lait à base de plantes contaminé par la Listeria peuvent se remettre de l'éclosion mortelle, mais qu'elles doivent agir rapidement pour regagner la confiance des consommateurs. Ils soutiennent que Danone et Walmart devraient s'excuser rapidement pour les ...

Elle gagne 200 000 $ et part faire du bénévolat

La Lavalloise Catherine Krysiewski a remporté un gros lot de 200 000 $ grâce au billet à gratter Super cagnotte et a pris la décision de continuer son bénévolat. Elle a découvert qu’elle gagnait ce joli montant juste avant de quitter son domicile pour aller faire du bénévolat. En recevant son lot, elle a mentionné : « Même si j’avais gagné ...