Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juin 2018 - 21:27

3 conseils pour réussir son immigration au Canada

Texte commandité

Préparer son immigration au Canada est très important pour mettre toutes les chances de réussite de son côté. Les démarches peuvent en effet être longues selon votre projet sans compter les critères d’admissibilité.

1) Les permis de travail

  • Les professions libérales : les permis de travail ne sont pas tous délivrés par le gouvernement. Selon votre profession, vous devez vous adresser à l’Ordre concerné, car il sera le seul à pouvoir vous délivrer un permis de travail. Il étudiera les équivalences de votre diplôme et vous indiquera le cas échéant la formation complémentaire à suivre pour vous autoriser à travailler au Canada. À noter que votre diplôme ne suffira pas, il faudra joindre également vos bulletins de notes à votre demande. Adressez-la 6 mois à 1 an avant votre départ.

Vous devez savoir que la reconnaissance de votre diplôme par le gouvernement ne vous garantit en rien la possibilité d’exercer votre profession.

  • Les entrepreneurs, investisseurs et étudiants : il existe des programmes spécifiques pour obtenir un permis de travail conforme aux lois canadiennes. Pour connaître le statut le plus adéquat à votre situation et votre projet, il vaut mieux confier son dossier à un consultant en immigration. Il vérifiera tous les critères d’éligibilité et mettra tout en œuvre pour raccourcir les délais d’obtention.
  • Les travailleurs souhaitant faire une demande d’immigration permanente sont également soumis à des critères d’éligibilité. Ils peuvent consulter la liste des 35 domaines de formation dressée par le gouvernement s’ils veulent entrer au Canada en tant que travailleurs qualifiés.

2) Le paiement de l’impôt

Pour travailler et payer votre impôt, vous devez être muni d’un numéro unique et confidentiel d’assurance sociale. Il faudra en faire la demande auprès du Centre des Ressources humaines du Canada dès les premiers jours suivant votre arrivée. Les impôts sont prélevés à la source. Au niveau fédéral (TPS), ils correspondent à 6 % des revenus et au niveau provincial (TVQ) à 7,5 % au Québec.

3) L’emploi

Votre CV doit présenter vos diplômes même si l’on s’intéressera davantage à votre expérience professionnelle. Sachez qu’une licence correspond au BAC et qu’un Master à une maîtrise.

 

Choisissez les régions moins touchées par le chômage et sachez accepter un poste moins bien payé, les évolutions de carrière sont rapides. Renseignez-vous sur les opportunités d’emploi sur le site du ministère de l’Immigration et des communautés culturelles.

Immigrer ne s’improvise pas, vous pourriez rester de nombreux mois sans pouvoir travailler dans votre secteur d’activité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.