Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juin 2018 - 21:35

Toxoplasmose : symptômes et conséquences

Texte commandité

La toxoplasmose est une infection que l’humain peut surtout attraper au contact d’animaux. Si elle n’est pas dérangeante chez la plupart des personnes, elle s’avère potentiellement dangereuse pour les femmes enceintes et plus précisément pour leur fœtus. Découvrez quels sont les symptômes et conséquences de la toxoplasmose.

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une zoonose, à savoir une infection transmise à l’homme par les animaux. Elle peut évoluer dans toutes les espèces. On distingue généralement la forme latente — infection toxoplasmique — de la forme dite évolutive — maladie toxoplasmique.

                                                                                                                                  

Parmi les animaux de compagnie, le chat est le plus gros porteur de toxoplasmose. En effet, c’est en chassant et ingérant des souris ou des oiseaux qu’il ingère le parasite responsable (appelé « protozoaire »). Il peut alors le transmettre aux humains s’il est contaminé. Pour savoir si votre chat est porteur du parasite, il faut prendre rendez-vous dans une clinique vétérinaire afin d’effectuer un test d’anticorps et une analyse de selles.

 

Par ailleurs, on peut aussi contracter la toxoplasmose en consommant de la viande crue ou mal cuite, des crudités mal lavées, de l’eau sale ou encore de la charcuterie avariée.

Les symptômes de la toxoplasmose

De manière générale, il n’y a pas de symptômes en cas de toxoplasmose. Les signes cliniques sont mineurs et passent souvent inaperçus.

 

Mais chez la femme enceinte, la maladie toxoplasmique peut entraîner des symptômes plus visibles, tels que de la fièvre, des maux de gorge, des maux de tête ou encore des douleurs musculaires. Souvent, le volume des ganglions croît aussi. Une analyse de sang révèle également une augmentation des globules blancs (hyperéosinophilie).

Quelles sont les conséquences ?

Si une femme enceinte est infectée avant sa grossesse, elle produira des anticorps et son placenta sera protégé. Mais si elle est dépourvue d’anticorps et attrape des protozoaires, elle risque de transmettre une toxoplasmose latente à son fœtus. Généralement, cette transmission a surtout lieu en fin de grossesse et ne survient que si la femme contracte le toxoplasme pendant sa grossesse.

 

Les conséquences pour le bébé sont potentiellement nombreuses et graves : hydrocéphalie (excès de liquide céphalo-rachidien), calcifications intracrâniennes, retard mental, choriorétinite (inflammation oculaire), ictère (dysfonctionnement du foie), voire atteinte de tous les organes. Il peut même arriver que le fœtus meure in utero.

 

Afin de savoir si vous êtes immunisé(e) contre la toxoplasmose, vous pouvez demander une analyse sanguine à votre médecin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.