Publicité
23 mai 2019 - 08:00

Lancement de la campagne « Jamais sans mon arbre »

PlantAction : reverdir Laval un quartier à la fois

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le mouvement PlantAction, en partenariat avec la Ville de Laval, invite les citoyens de Laval à participer à la campagne « Jamais sans mon arbre », une campagne de verdissement des quartiers lavallois. Après avoir passé les dernières années à reverdir plusieurs écoles et institutions lavalloises, PlantAction fait un retour à ses racines en voulant de nouveau offrir des arbres aux résidents des quartiers de Laval pour contribuer à rendre notre ville plus résiliente face aux changements climatiques.

Dans le cadre de cette campagne, ce sont les résidents du secteur Fabreville qui auront l’occasion d’obtenir un arbre qui sera planté sur leur terrain cet automne. Les citoyens de ce secteur qui souhaitent participer sont invités à s’inscrire en ligne dès aujourd’hui sur le site de PlantAction. Les résidents pourront choisir entre 10 différentes espèces et ainsi profiter de leurs bienfaits.

PlantAction est fier de compter sur la précieuse collaboration de la municipalité depuis son tout premier projet en 2012 dans le quartier Champfleury. En effet, la Ville de Laval contribue localement à la lutte aux changements climatiques, au maintien de la biodiversité et au contrôle de la pollution visuelle, sonore et atmosphérique en fournissant les arbres et les matériaux.

PlantAction est un organisme à but non lucratif qui s’est donné pour mission de proposer des solutions et de poser des actions concrètes pour augmenter le couvert végétal urbain sur le territoire de Laval. Depuis 2012, PlantAction réalise des projets structurants AVEC et POUR les citoyens dans les quartiers, les écoles et les institutions lavalloises dans le but de sensibiliser la population aux nombreux bienfaits que procurent les arbres, notamment pour la santé publique.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Travailler avec la nature, c'est bien et beau. En autant que ce soit quelque chose de logique.

    Il y a quelques années, des gens sont venu planter des arbustes sur la plage aux berges des Quatre Vents. C'était quelque chose avec le Collège Montmorency. Le printemps suivant les glaces avait tout arrachés. Oui des plages naturel ça existe. Ça fait plus de 15 ans que la ville ne fait rien sur la plage, Demander aux cultivateurs ce qui arrive avec un terre abandonné, graduellement la forêt repousse.

    Une suggestion, avec les taudis qui sont détruit dans le quartier suite a l'inondation 2017, les chauves souris ont perdu de leurs habitat, on en voit plus. Alors installer des nichoirs sur les arbres environnant, c'est un bon moyen écologique de contrôler les insectes.

    Merci :)

    P.S. Le beau sable fin, doré, dans la digue ça irait bien sur la plage. Joindre l'utile a l'agréable.

    Richard Lamothe - 2019-05-23 10:22