Publicité
18 septembre 2019 - 06:00

Octroi d’un contrat pour le CIBAF

Le pôle de culture scientifique se concrétise

Par Salle des nouvelles

Lors du conseil municipal du 10 septembre, la Ville de Laval a mandaté l’entreprise de construction Cosoltec pour la conception, la construction et la mise en service du centre d’interprétation des biosciences Armand-Frappier (CIBAF).

Le nouveau bâtiment hébergera le Musée Armand-Frappier, lieu de rencontre entre le grand public et les scientifiques qui a pour mission de favoriser la compréhension d’enjeux reliés à la santé humaine et de faire connaître l’œuvre du Dr Armand Frappier à travers différentes activités éducatives et expériences stimulantes.

Le déménagement du Musée dans le nouveau bâtiment, qui sera adjacent au Cosmodôme, permettra de créer un pôle de culture scientifique unique, mais aussi de renforcer l’offre touristique et muséale de Laval. Les travaux, qui s’étaleront sur deux ans, s’élèveront à 12 382 807,50 $.

En plus d’être conçu pour assurer son intégration architecturale et urbanistique au milieu environnant, le nouveau bâtiment vise l’obtention de la certification LEED Or. Le concept axé sur la qualité des espaces a pour objectif de minimiser les coûts d’entretien et d’opération et de positionner le lieu comme un attrait touristique unique, et ce, tant à l’échelle régionale que nationale.

Les objectifs de la relocalisation du Musée Armand-Frappier

« D’une part, la nouvelle proximité physique entre le Cosmodôme et le Musée Armand-Frappier, deux institutions réputées, aura assurément un impact positif sur leur achalandage et leurs revenus respectifs. D’autre part, la construction du CIBAF nous permet de franchir un pas de plus vers la création d’un centre-ville multifonctionnel, attrayant et performant », affirme Marc Demers, maire de Laval.

« En plus de créer un pôle scientifique au cœur de Laval, la relocalisation du Musée nous permettra de mieux répondre aux besoins de notre clientèle en offrant des espaces plus grands et plus accessibles. Ce changement assurera la pérennité de notre institution, ce qui est une excellente nouvelle. En plus, nos nouveaux locaux seront lumineux et, chaleureux », explique Guylaine Archambault, directrice générale du Musée Armand-Frappier. 

« Notre gouvernement est fier d’appuyer ce projet, qui créera une synergie entre deux importantes institutions culturelles lavalloises. Ce lieu on ne peut plus accueillant permettra aux gens de la région et à ses nombreux visiteurs d’en apprendre davantage sur la science et ses mystères, en plus de contribuer au développement culturel et économique de Laval », mentionne l’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme.

Rappelons qu’en janvier 2018, le gouvernement fédéral a octroyé la somme de 2,7 millions de dollars pour la relocalisation du Musée Armand-Frappier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.