Publicité
4 octobre 2019 - 14:00

Produits artistiques, musique, décoration, vêtements...

La première édition du Marché créateur se tient ce week-end au Centre Laval

Par Salle des nouvelles

Ce week-end, les 5 et 6 octobre, se tiendra la toute première édition du Marché créateur, présenté par le Centre Laval, en collaboration avec La Centrale des artistes.

Ce marché aux allures boho mettra en valeur plus d’une vingtaine d’entreprises québécoises proposant des produits artistiques originaux, tendances et de niche. Une programmation d’activités, d’ateliers, de rencontres et de performances musicales viendra ponctuer et animer le lieu, le tout dans une ambiance festive.

 

Voici la programmation de demain, samedi 5 octobre :

 

- 9 h – 17 h Caravan café par Escape

- 10 h Lancement officiel

- 13 h – 14 h Atelier de création d’une jardinière suspendue en macramé

- 14 h – 14 h 30 Panel des créateurs – "Les défis d’un artiste entrepreneur"

- 15 h – 17 h Tupi Collective - Un mélange d'ambiances tropicales et de rythmes entraînants.


 

Dimanche 6 octobre:

 

- 10 h – 17 h Caravan café par Escape

11 h – 11 h 45 Orphée – Musique originale de Moka (trio de musique classique Orphée)

- 13 h – 14 h 30 Atelier de création de broderie

- 14 h – 14 h 30 Panel des créateurs – La démarche artistique dans l’élaboration des produits

- 15 h – 17 h Voyage Funktastique.

 

La porte-parole, Valérie Roberts et l’ambassadrice de l’événement Stéphanie Robillard-Sarganis du blogue Ma Banlieue, seront sur place afin de rencontrer, d’échanger et de s’amuser avec les participants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.