Publicité

7 décembre 2019 - 06:00

Données issues du Portrait-diagnostic de la population aînée lavalloise

Laval dévoile son plan d’action Municipalité amie des aînés 2019-2021

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval, en collaboration avec le comité de partenaires Municipalité amie des aînés (MADA), a présenté jeudi à quelques 70 représentants d’organismes et de partenaires institutionnels le Plan d’action MADA 2019-2021. Les participants étaient invités à prendre connaissance du plan et à échanger sur les conditions de succès du développement des actions.

« Porté par les valeurs d’inclusion, de participation, d’autonomie et de solidarité, le plan d’action MADA permettra à la Ville et à tous nos partenaires d’agir concrètement sur les besoins réels et actuels des personnes aînées lavalloises afin d’améliorer leur qualité de vie », a souligné Sandra El-Helou, conseillère de Souvenir-Labelle et responsable des dossiers en lien avec les aînés.

Le plan comporte 30 actions qui permettront d’atteindre 10 objectifs réunis sous trois grandes orientations : concevoir des environnements accessibles, diversifiés et sécuritaires favorables à la qualité de vie et au maintien des aînés dans leur milieu de vie; renforcer la connaissance des services et des ressources par les aînés, les proches aidants et les intervenants et développer une culture de la bienveillance envers les aînés.

Un plan basé sur le portrait-diagnostic de la population aînée

Le plan d’action MADA 2019-2021 s’appuie sur les données issues du Portrait-diagnostic de la population aînée lavalloise. Ce portrait comprend les différentes données concernant le profil démographique et socioéconomique de la population aînée, l’actualisation du portrait des services aux aînés ainsi que les besoins tirés des consultations réalisées auprès de la population et des aînés au cours des dernières années.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.