Publicité
22 janvier 2020 - 09:00

Accueil des aînés en perte d’autonomie modérée

Maison des aînés et alternative : 153 nouvelles places dans la région de Laval

Par Salle des nouvelles

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé lundi le nombre de 153 nouvelles places qui seront créées en maison des aînés et en maison alternative dans la région de Laval, dont 121 places en maison des aînés et 32 places en maison alternative.

« Nous amorçons un grand redressement des milieux d’hébergement pour les aînés, dans toutes les régions du Québec. Ainsi, notre gouvernement établit un nouveau standard de qualité pour nos aînés en perte d’autonomie et nos adultes ayant des besoins spécifiques, et leur redonne enfin la dignité qu’ils méritent », explique Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

La maison des aînés accueillera des aînés en perte d’autonomie modérée qui seront accompagnés jusqu’à la perte d’autonomie majeure. Quant à la maison alternative, elle permettra d’accueillir une clientèle adulte ayant des besoins spécifiques.

Ce projet de transformation majeure des milieux d’hébergement permettra d’offrir aux résidents des milieux de vie modernes, plus fonctionnels et, surtout, à dimension humaine et centrés sur leurs besoins, qui se rapprochent davantage de ce qu’ils avaient à domicile.

« Je suis très heureux d’apprendre la création de ces nouvelles places d’hébergement. Notre gouvernement tient ses promesses et se donne les moyens d’instaurer un changement concret, au bénéfice des personnes aînées et des personnes ayant des besoins spécifiques de notre communauté. », souligne Christopher Skeete, député de Sainte-Rose.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.