Publicité

11 février 2020 - 09:00

Promouvoir la protection et l’utilisation responsable de l’eau

Centre d'interprétation de l'eau : 1050 personnes en font fait l'expérience en deux jour

Par Salle des nouvelles

Le Centre d'interprétation de l'eau (C.I.EAU) a réussi son implication dans le cadre de Laval en Blanc. Sa programmation s'est révélé comme une réussite. Expériences autour de l'eau et de la neige pour les enfants, concours de bulles familial... Une manière de découvrir peu commune et ludique mène souvent à un intérêt pour la matière première. La preuve: plus de 1000 personnes ont visité les lieux du C.I.EAU sur les deux jours.

Plusieurs jeunes et moins jeunes ont réussi à résoudre la fameuse énigme... où est passé le professeur Hydraulix, personnage emblématique du C.I.EAU, et pourquoi? Leur chemin les a menés dans la chambre en désordre du personnage où ils ont trouvé un billet d'avion ainsi qu'un toutou d'ours polaire les menant au Lab'eau du fameux professeur. Ils ont alors fait l'expérience de l'eau en surfusion et fait de la neige à l'intérieur! Finalement, le mystère fut résolu: le professeur est dans le Grand Nord afin d'étudier les ours polaires et leurs enjeux, notamment la fonte des banquises et son impact. 

Au kiosque, toute la famille a réalisé des concours de bulles dans d'autres bulles et les sourires sur les visages parlaient d'eux-mêmes quant au plaisir éprouvé. 

Par ailleurs, les participants pouvaient en apprendre plus sur l'importance de l'eau ainsi que sur les prochaines activités du C.I.EAU. Au total, plus de 1000 personnes ont été sensibilisées d'une manière ou d'une autre par le C.I.EAU en l'espace de deux jours seulement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.