Publicité

29 avril 2020 - 12:01 | Mis à jour : 12:21

Dans le cadre de la Semaine de l'action bénévole

Prix Hommage-bénévolat: Québec souligne la contribution de trois lauréats de la région

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole, le député de Sainte-Rose, Christopher Skeete, annonce que deux personnes et un organisme ont été honorés pour leur apport dans la région de Laval dans le cadre de la 23e édition du prix Hommage bénévolat-Québec.

Il s’agit de Louis Raymond, dans la catégorie Jeune bénévole – Prix Claude-Masson, de  Diane Hachey, dans la catégorie Bénévole ainsi du Centre de pédiatrie sociale Laval, dans la catégorie Organisme.

Mis en place en 1998, ce prix permet de reconnaître l’apport indispensable des personnes et des organismes bénévoles dans leur communauté et à travers le Québec.

Cette année, 341 candidatures ont été reçues. Le comité de sélection chargé de déterminer les lauréats était composé de deux représentants de la famille de Claude Masson ainsi que de chacune de ces organisations : la Fédération des centres d’action bénévole du Québec, le Réseau de l’action bénévole du Québec et le gouvernement du Québec.

« Je suis extrêmement fier que la région de Laval puisse compter sur des personnes dévouées et engagées comme Louis Raymond et Diane Hachey, remarque Eric Girard, ministre des Finances et ministre responsable de la région de Laval. Grâce à leur contribution exceptionnelle, notre collectivité jouit d’un meilleur équilibre. »

« Je félicite les lauréats de cette année pour leur contribution exceptionnelle dans leur milieu, conclut Christopher Skeete, députée de Sainte-Rose. Par leurs actions, ils font une grande différence dans la vie de leurs concitoyennes et concitoyens, enrichissant ainsi notre collectivité. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.