Publicité

14 août 2020 - 11:00

Un chantier sur deux ans

Coup d’envoi des travaux de l’échangeur Val-des-Brises

Par Salle des nouvelles

Le compte à rebours est commencé pour les citoyens du secteur Val-des-Brises : la pelletée de terre symbolique donnant le coup d’envoi aux travaux de construction de l’échangeur qui reliera le nord au sud a été effectuée. Marc Demers, maire de Laval, ainsi que Christiane Yoakim, conseillère municipale du district Val-des-Arbres, se sont rendus sur le chantier où prendra forme cet investissement de 25 M$ pour la mobilité et la qualité de vie des citoyens.

Les travaux comprendront la construction du nouveau pont d'étagement ainsi que le réaménagement des rues avoisinantes et des bretelles de l'autoroute 440 Est. À terme, le boulevard Robert-Bourassa rejoindra la rue Gaumont via le nouveau boulevard Michel-Ange.

 « Il s’agit d’un investissement important dans les infrastructures lavalloises qui favorisera une meilleure mobilité entre le nord et le sud de la ville, incluant les accès aux grands pôles commerciaux d’emplois », mentionne Marc Demers, maire de Laval.

Aménagements cyclables et piétonniers

 « La qualité de vie des citoyens de tout le secteur environnant sera améliorée, avec une diminution considérable de la circulation de transit », affirme Christiane Yoakim, conseillère municipale du district Val-des-Arbres. « Plusieurs citoyens se réjouissent également des aménagements cyclables et piétonniers intégrés au projet, qui viendront s’ajouter au réseau de mobilité active lavallois, en croissance », précise-t-elle.

« Le gouvernement est ravi de participer à la réalisation de cet important projet de la Ville de Laval. La construction d’un nouveau lien routier surplombant l’autoroute 440 permettra sans conteste de faciliter les déplacements et d’améliorer la sécurité des usagers dans ce secteur en plein essor, en plus de contribuer à la vitalité des entreprises », souligne le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel.

Les travaux s’échelonneront sur deux ans, et ils seront réalisés et supervisés par le ministère des Transports pour le compte de la Ville de Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.