Publicité

11 novembre 2020 - 16:20

Publi-Formation

Industrie du cannabis: Inscrivez-vous dès aujourd’hui aux ateliers de formation du Cégep Gérald-Godin

Par Texte Commandité

Industrie en pleine expansion, la culture et la transformation du cannabis présentent de nombreuses opportunités d’emplois. 

Si le milieu vous interpelle, sachez que le Cégep Gérald-Godin offre plusieurs ateliers de formation afin d’en apprendre plus sur l’industrie. Règlementation, bonnes pratiques de production, conception de projet d’usine, bref, les champs d’expertise sont nombreux et variés.

Des ateliers de formation enrichissants

Comprendre les exigences réglementaires et sécuritaires pour l’obtention d’une microlicence - 21 et 22 novembre

Cet atelier permet aux participants de se familiariser avec la Loi et le Règlement sur le cannabis. Les participants auront la chance d’explorer l’ensemble des documents et éléments à préparer pour déposer une demande de microlicence de culture ou de transformation de cannabis ou de chanvre.

Bonnes pratiques de production - Samedi 5 décembre

Cet atelier court et ciblé s’adresse aux personnes qui désirent se familiariser ou mettre à jour leurs connaissances des exigences d’opération réglementées des usines de cannabis au Canada.

Tous les aspects réglementaires des bonnes pratiques de production pour les cultivateurs et les transformateurs de cannabis y seront couverts.

Conception d’un projet d’usine de culture/transformation - 5 et 6 décembre

Cet atelier divisé en deux séances s’adresse aux participants qui désirent obtenir un permis de culture et/ou de transformation. Les participants sont introduits à la règlementation, aux techniques de culture et à la transformation. Ils sont guidés et invités à échanger sur leur projet d’entreprise afin de bien définir leur concept et obtenir leur permis.

Pour en savoir plus ainsi que pour vous inscrire à l’un des ateliers, cliquez ici.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.