Publicité

13 mai 2021 - 11:40 | Mis à jour : 13:06

Trois plans directeurs

Lancement de la campagne sur la Trame verte et bleue de Laval

Par Catherine Deveault

Toutes les réactions 3

La Ville lance sa campagne sur la Trame verte et bleue de Laval par le biais d’une vidéo. Celle-ci présente des lieux magnifiques du territoire lavallois, dressant ainsi le portrait d’une nature bien présente. De plus, cette vidéo rappelle l’ambition que s’est donnée Laval d’assurer la planification saine du territoire, de favoriser la résilience des milieux naturels face aux changements climatiques, de protéger la biodiversité et de privilégier la qualité de vie de la population.

La Ville souhaite donc, par sa nouvelle campagne, inviter les citoyens à découvrir tous les secrets du territoire, mais aussi à contribuer à cette culture de la nature.

« Nous voulons faire de Laval une ville plus verte. La poursuite de cette orientation implique bien sûr que la Ville invite les citoyens à découvrir les lieux magnifiques que comporte la Trame verte et bleue de Laval. Nous ferons appel aux parties prenantes et aux acteurs en environnement pour qu’ils en deviennent les ambassadeurs. Parce que toutes les actions comptent, tout le monde sera mis à contribution », mentionne Stéphane Boyer, maire suppléant et vice-président du comité exécutif

Trois plans directeurs

En octobre 2020, Laval a concrétisé l’une des promesses de la vision stratégique Laval 2035 : urbaine de nature, en adoptant 3 plans directeurs qui ont guidé notamment la mise en œuvre de la Trame verte et bleue de Laval. Ces plans visent à poursuivre la transformation de Laval en une ville plus verte.

Plan de foresterie urbaine

Ce plan a pour but de placer l’arbre et les bois dans les principales préoccupations municipales et d’améliorer la gestion et la mise en valeur de la forêt urbaine.

Plan directeur des parcs et espaces publics

Ce plan place les usagers et toute la population lavalloise au centre de la planification et de la réalisation d’espaces récréatifs accessibles, attrayants, confortables et sécuritaires.

Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels

Ce plan propose la mise en place d’un réseau de milieux naturels qui ciblera, à terme, la protection de 14 % du territoire.

Des objectifs précis

  • Augmenter l’indice de canopée à 27 % du territoire et à 40 % dans les parcs;
  • Aménager le territoire en valorisant le patrimoine agricole, naturel, bâti et paysager;
  • Favoriser le développement de quartiers à l'échelle humaine contribuant au mieux-être des personnes;
  • Desservir 100 % de la population par un milieu naturel ou un parc comprenant un espace naturalisé à une distance de marche d’au plus 800 mètres du domicile;
  • Hausser la part modale de la mobilité active à 14 % d’ici 2031;
  • Encourager le plein air et la pratique d’activités physiques pour tous les citoyens.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactions
  • J’aimerais bien connaitres les objectifs que l’administration Demers s’était fixée lorsqu’elle a pris le pouvoir lors de ses 2 mandats en matière envtionnementale et ce qu’elle a réalisé. J’habite dans le quartirer Bergerac, les tours poussent à vue d’oeil dans le milieux humides. On n’entends plus ce que l’administration Demers/Boyer dit , son bilan environnemental parle trop fort!

    Benoit Durand - 2021-05-13 21:02
  • Incroyable! Qu’ils commence par ne pas détruire le milieu humide derrière le Quintessence sur le boulevard St-Elzear .Ou il y vit une grande biodiversité.

    Sylvie Croteau - 2021-05-15 10:03
  • Je suis bien accord avec votre plan. Mais il y a projet qui n'est pas aborder et qui devrait aller de soi. NOUS REDONNER L'ACCES A nos RIVIERES ! Jai été élevé a Montréal, mais chaque été nos parents louaient un chalet sur une ile dans la Riviére des Prairies ! C'était merveilleux ! petite plage radeau, chaloupe ....Je suis Lavalloise depuis 50 ans mais j'e n'ai
    jamais retrouvé ma riviere ,,, J'AI 80 ANS DITE MOI OU LA RETROUVER ?

    LISE - 2021-05-18 20:59