Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Laval ajuste sa réglementation pour s’adapter aux changements climatiques

Nouvelles plages horaires d’arrosage à compter de mai

durée 15h30
7 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

De nouveaux amendements au règlement concernant la consommation et l’utilisation de l’eau régissant l’usage extérieur de l’eau potable sur le territoire, dont l’arrosage, ont été déposés lors du conseil municipal du 6 avril.

Ces amendements viennent ajuster les plages horaires au cours desquelles l’arrosage sera autorisé, principalement celui des pelouses, selon le type de système d’arrosage utilisé, et ce, du 1er mai au 30 septembre de chaque année. Les changements seront effectifs lors de l’adoption du règlement par le conseil municipal le 3 mai prochain.

La mise à jour réglementaire, une exigence de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, se résume comme suit :

– Les Lavallois disposeront désormais de 2 périodes d’arrosage de 90 minutes hebdomadaires pour arroser leur pelouse, pour un total de 3 heures par semaine, peu importe le type de système d’arrosage, alors qu’il était auparavant possible, dans certains cas, d’atteindre 16 heures par semaine.

– Les plages horaires ont été réparties par code postal (3 premiers caractères) de façon à mieux équilibrer la demande sur le territoire. Elles tiennent aussi compte de l’adresse postale (paire ou impaire) et du type de système d’arrosage.

– L’arrosage manuel des potagers, plates-bandes et fleurs avec un boyau d’arrosage tenu à la main sera permis tous les jours de 6 h à 9 h et de 17 h à 20 h (adresses paires et impaires), soit les heures les moins propices à l’évaporation de l’eau utilisée.

« L’eau potable lavalloise, qui obtient année après année l’attestation 5 étoiles du Programme d’excellence en eau potable de Réseau environnement, est un véritable joyau. Cette mise à jour réglementaire témoigne du désir de notre administration d’agir concrètement pour faire face à l’urgence climatique. L’adoption de gestes écoresponsables forts en matière d’utilisation de l’eau potable se traduira aussi par des bénéfices tangibles pour les Lavallois, incluant la diminution de la fréquence des interdictions d’arrosage estivales et la conservation d’une bonne protection incendie en toutes circonstances.», commente Alexandre Warnet, membre associé du comité exécutif, conseiller municipal de Laval-des-Rapides et responsable des dossiers de l’environnement, de la transition écologique et de l’urgence climatique. 

Pour tout savoir sur les nouvelles plages horaires

Pour connaître les plages horaires à respecter après l’adoption officielle du règlement, en mai, les citoyens sont invités à se rendre à reglements.laval.ca dans la section Vie quotidienne, sous Arrosage. 

Un nouvel outil de recherche viendra bonifier la page début mai, ce qui permettra alors aux Lavallois de saisir les trois premiers caractères de leur code postal pour consulter uniquement l’information s’appliquant précisément à eux. 

Rappels printaniers

Alors que le temps doux et la fonte des neiges en amènent plusieurs à s’activer sur leur terrain, la Ville de Laval en profite pour rappeler que certains usages de l’eau potable sont interdits en tout temps :

– Nettoyer les aires de stationnement, trottoirs, murs et toitures avec une machine à pression (cette pratique est permise une fois par année, entre le 1er avril et le 15 mai). 

– Utiliser un boyau d’arrosage sans dispositif d’arrêt à relâchement (pistolet).

– Utiliser un boyau d’arrosage pour faire fondre la neige.

– Utiliser plus d’un boyau d’arrosage à la fois et y raccorder plus d’une lance.

– Endommager ou laisser en mauvais état une conduite d’eau, un robinet, une toilette, une piscine ou un autre appareil en faisant en sorte que de l’eau soit gaspillée.

– Laisser l’eau provenant de l’arrosage ruisseler dans la rue ou sur les propriétés avoisinantes.

– Utiliser l’eau du réseau d’aqueduc pour maintenir le niveau d’eau d’une piscine ou d’un spa non étanche ou pour pallier une défectuosité du système de traitement de l’eau.

À ceci s’ajoute l’interdiction d’appliquer des pesticides à l'extérieur des bâtiments en zone urbaine (réglementation adoptée en 2021).

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...