Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Défi tennis nocturne

La Fondation du rein repousse l’événement, le Défi tennis nocturne, d’un an

durée 09h30
12 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

La direction de la Fondation du rein prend la décision de reporter son activité phare de collecte de fonds, le Défi tennis nocturne, d’un an.

En effet, l’événement, qui devait se tenir dans la nuit du 25 au 26 août prochain, simultanément dans plusieurs clubs de tennis à travers le Québec, se tiendra à l’été 2023.

Cette décision s’explique par un concours de circonstances et par une volonté accrue de la Fondation d’en faire un événement complet, à grande échelle et impliquant plusieurs acteurs du milieu.

« Nous sommes à la fois victime de notre enthousiasme et de celui de nos partenaires, ainsi que du contexte postpandémique. Lorsque nous avons lancé le projet, en mai dernier, nous étions loin de nous imaginer à quel point il soulèverait les passions, autant chez nos partenaires qu’au sein même de la Fondation. Cependant, le contexte post-COVID-19 nous place devant des imprévus en matière de logistique. Nous avons de belles surprises en termes de développement, mais nous avons besoin de temps pour ficeler le tout. », déclare la directrice générale de la Fondation, Francine Labelle.

La Fondation s’est déjà entretenue avec ses partenaires du Défi tennis nocturne, dont les Internationaux de tennis junior Banque Nationale de Repentigny, et a reçu l’assurance de ceux-ci qu’ils seront de l’aventure en 2023. La grande fête du Défi tennis nocturne 2023 rassemblera des joueurs de partout au Québec, dans des clubs de plusieurs régions.

« Pour réaliser le projet tel que nous l’imaginons – un événement étoffé à l’échelle nationale – nous estimons sage la décision de le reporter d’un an, et ce, malgré le pincement que nous éprouvons face à cette difficile décision. »

À propos de la Fondation du rein

Une excellente santé rénale, une qualité de vie optimale et un traitement curatif pour les personnes atteintes d’insuffisance rénale, voilà la vision qui nous guide depuis près de 60 ans et qui fait de nous un leader de la collaboration et de l’inventivité dans l’élaboration de programmes, de services, de projets de recherche et de campagnes de sensibilisation ayant un impact positif sur les milliers de personnes aux prises avec l’insuffisance rénale ou présentant des risques de l’être.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Santé publique : la grève de trois jours des professionnels débute

Les professionnels de l’Institut national de santé publique (INSPQ) ont amorcé lundi matin une grève de trois jours. Ils ont manifesté à Montréal et à Québec, devant l’Assemblée nationale, dans ce contexte. Ce sont 400 professionnels: des conseillers scientifiques, des agents d’information, des analystes en informatique, notamment, qui sont ...

La décontamination de terrains pourrait coûter des milliards au Canada

Décontaminer l'ensemble des sites fédéraux coûtera plusieurs milliards de dollars au Canada. Par exemple, la décontamination de l'ancien emplacement de Giant Mine, au Yukon, coûtera à lui seul 4,38 milliards $, un sommet au pays. Les travaux, qui se sont amorcés en 2005, se prolongeront jusqu'en 2038. Cette somme ne comprend pas l'entretien à ...

25 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...