Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail

Décès d’un travailleur à Laval: la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

durée 14h00
6 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident ayant coûté la vie à un travailleur de l’entreprise Alimentation Duchemin inc., le 6 février 2023, à Laval.

Le jour de l’accident, le travailleur ramassait les paniers d’épicerie vides dans le stationnement du commerce, avant sa fermeture. Au même moment, des opérations de chargement de la neige avaient lieu dans une autre partie du stationnement.

À l’aide d’une chargeuse sur roues, un opérateur effectuait des manœuvres de façon à former un amoncellement. Alors qu’il se trouvait dans la zone de recul, le travailleur a été mortellement écrasé. Les secours ont été appelés et le décès du travailleur a été constaté sur les lieux.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident: 

• Lors des activités de rassemblement de la neige dans la 2e partie du stationnement du commerce, un travailleur a été mortellement écrasé pendant la manœuvre de recul d’une chargeuse sur roues.

• La gestion de la circulation des travailleurs, lors des opérations de rassemblement de la neige dans la 2e partie du stationnement à l’aide des véhicules automoteurs, ne permettait pas de prévenir le danger de collision travailleur-véhicule.

À la suite de l’accident, la CNESST a exigé de l’entreprise Alimentation Duchemin inc. la mise en place d’une méthode de travail sécuritaire pour éliminer le danger de collision entre les travailleurs et les véhicules de déneigement. L’entreprise s’est conformée à ces exigences. La chargeuse sur roues a également été interdite d’utilisation jusqu’à ce qu’une inspection mécanique soit réalisée et que son bon fonctionnement soit confirmé.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs et travailleuses doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Association des détaillants en alimentation du Québec, aux associations sectorielles paritaires de même qu’aux gestionnaires de mutuelle de prévention afin que leurs membres en soient informés.

Le rapport d’enquête sera acheminé au ministère de l’Éducation, qui en assurera la diffusion dans les établissements de formation offrant le programme de conduite d’engins de chantier.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 juillet 2024

Les vacances des travailleurs de la construction existent depuis l'été 1971

C'est l'une des nombreuses particularités québécoises: pendant la canicule de l'été, lorsque tout le monde souhaite être en vacances, pratiquement toute l'industrie de la construction et une bonne partie du reste du Québec ferment leurs portes pendant deux semaines. Dimanche, le congé annuel de la construction s'amorcera officiellement. Il s'agit ...

19 juillet 2024

Des experts soulignent l'urgence de rassurer le public face au lait contaminé

Des experts en marketing affirment que deux entreprises qui ont récemment dû rappeler du lait à base de plantes contaminé par la Listeria peuvent se remettre de l'éclosion mortelle, mais qu'elles doivent agir rapidement pour regagner la confiance des consommateurs. Ils soutiennent que Danone et Walmart devraient s'excuser rapidement pour les ...

19 juillet 2024

Elle gagne 200 000 $ et part faire du bénévolat

La Lavalloise Catherine Krysiewski a remporté un gros lot de 200 000 $ grâce au billet à gratter Super cagnotte et a pris la décision de continuer son bénévolat. Elle a découvert qu’elle gagnait ce joli montant juste avant de quitter son domicile pour aller faire du bénévolat. En recevant son lot, elle a mentionné : « Même si j’avais gagné ...