Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 novembre 2018 - 14:27

Près de 12 000 athlètes, entraîneurs et officiels honorés au fil des ans

Le Mérite sportif lavallois a 30 ans

Le 20 novembre 2018 a eu lieu le 60e Mérite sportif lavallois, qui marque 30 ans de reconnaissance municipale des athlètes, entraîneurs et officiels lavallois. Près de 12 000 médailles ont été remises à ce jour lors de l’événement, qui se tient deux fois chaque année, en mai et en novembre.

Mardi dernier, ce sont 150 sportifs qui ont été honorés. Ces derniers ont reçu leur récompense des mains de Roseline Filion, championne olympique en plongeon et invitée d’honneur de la soirée.

Étaient également présents pour l’occasion : le maire de Laval, Marc Demers, le conseiller municipal de Laval-les-Îles et membre du conseil d'administration du comité organisateur de la 55e Finale des Jeux du Québec, Nicholas Borne, le président de Sports Laval, Pierre Gervais, et la personnalité marquante du domaine sportif lavallois Pierre Marchand.

Cent quarante-huit médaillés et deux lauréats du prix Pierre-Marchand

Le 60e Mérite sportif lavallois a été haut en couleur avec la remise de 148 médailles réparties dans 10 sports (athlétisme, cyclisme, golf, gymnastique artistique, natation, patinage artistique, plongeon, sauvetage sportif, soccer et trampoline individuel) :

  • 2 médailles d’or pour des performances sur la scène internationale;
  • 13 médailles d’argent pour des performances sur la scène nationale;
  • 133 médailles de bronze pour des performances sur la scène provinciale, dont 39 pour des exploits lors des Jeux du Québec à l’été 2018.

Pour cette présentation anniversaire, le prix Pierre-Marchand a été remis à deux jeunes athlètes plutôt qu’un, comme le veut la tradition. C’est M. Marchand lui-même qui leur a offert leur trophée afin de souligner leur persévérance et leur détermination dans leur sport respectif. Les récipiendaires 2018 sont : la triathlonienne Florence Fillion et le gymnaste Félix Dolci.

Pendant son discours, Marc Demers a tenu à remercier les athlètes, entraîneurs et officiels lavallois d’être des porte-étendard de l’activité physique et de faire vivre à tous de grandes émotions grâce à leurs prouesses partout sur la planète.

Le maire a aussi rappelé que « les bienfaits de l’activité physique sont incontestables. C’est pour cela que la Ville de Laval a une politique de l’activité physique depuis 2012 et que, dans sa vision stratégique Laval 2035 : Urbaine de nature, elle réitère sa volonté de soutenir, par l’entremise des organismes de la région, l’engagement des citoyens dans la vie sportive ».

Roseline Filion, une source d’inspiration    

Marc Demers et Jennifer Abel, athlète olympique en plongeon, ont profité de cette soirée pour saluer la carrière sportive de l’ex-plongeuse olympique de Laval, Roseline Filion, qui a pris sa retraite l’an dernier. Un vibrant hommage lui a été rendu, et un cadeau-souvenir lui a été offert.  

En route vers les Jeux du Québec à Laval en 2020

Une autre étape a été franchie hier soir dans la marche vers la 55e Finale des Jeux du Québec – Laval 2020 lorsque le logo officiel de la compétition sportive a été dévoilé aux sportifs présents, qui y prendront part. C’est Roseline Filion, à titre de porte-parole officielle et de représentante des athlètes au conseil d’administration du comité organisateur, qui en a fait l’annonce en compagnie du maire de Laval et de Nicholas Borne.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.