Publicité
12 décembre 2019 - 09:00

Baseball

De nouveaux entraîneurs pour les Pirates Chevrolet 440 de Laval

Par Salle des nouvelles

Le vent du changement continue de souffler sur l’organisation des Pirates Chevrolet 440 de Laval en vue de la saison 2020. Après la nomination de Sébastien Groulx à titre de directeur-gérant ainsi que celle de Richard Émond à titre d’adjoint au directeur-gérant, les Pirates annoncent l’embauche d’un nouveau personnel d’entraîneurs.

C’est ainsi que Mathieu Granger sera le nouvel entraîneur-chef des Pirates Chevrolet 440 de Laval. Il aura comme adjoints Frédéric Charlebois, Alexandre Guay et Gabriel Arteau.

Un entraîneur chef des Jeux du Québec

Mathieu Granger était entraîneur adjoint pour les Orioles de Montréal de la LBJEQ depuis 4 ans. Auparavant il a été l’entraîneur-chef de la formation midget AAA de Montréal. Il a également été entraîneur-chef lors des Jeux du Québec. Mathieu a participé au Championnat canadien junior à trois reprises.

« Je suis très excité par ce nouveau défi, a-t-il déclaré. Nous voulons établir une nouvelle culture d’équipe et nous comptons consacrer beaucoup d’heures pour mettre en place quelque chose de solide chez les Pirates. Notre succès à Montréal ces dernières années a été le résultat du temps de travail au parc et au dévouement des joueurs », a détaillé le nouvel entraîneur-chef. Ce dernier sera responsable de l’offensive de l’équipe.

Pour sa part, Frédéric Charlebois possède plus de 10 ans d’expérience à titre d’entraîneur que ce soit au niveau junior élite, midget AAA, bantam AA, de même qu’au programme sport-études. De plus, Frédéric a été lanceur au niveau midget AAA ainsi qu’au niveau junior élite et avec l'Université de Montréal. Fort de son expérience, il a été l’entraîneur des lanceurs pour les Orioles de Montréal de 2016 à 2019. Il sera l’entraîneur au 3e but et bras droit de l’entraîneur-chef. Il secondera également l’entraîneur des lanceurs.

De son côté, Alexandre Guay vient de terminer sa carrière de joueur dans la LBJEQ. Il a joué pour Laval pendant un peu plus de deux saisons puis à Montréal. Il s’agit donc d’un retour au bercail pour ce lavallois. Alexandre a été entraîneur adjoint pendant trois saisons en division midget AAA, il s’occupera de la défensive des Pirates et il pourra également faire bénéficier les joueurs de sa précieuse expérience en séries.

"Désir de vaincre"

Enfin, en ce qui concerne Gabriel Arteau, il a été entraîneur adjoint lors des Jeux du Québec en 2015 et entraîneur adjoint en 2011 avec Richard Skip Émond au niveau midget AAA et entraîneur adjoint, en 2010, avec l’équipe féminine de niveau midget. Avec les Pirates, il sera l’entraîneur des lanceurs quant aux aspects plus techniques.

Le nouveau directeur-gérant des Pirates Chevrolet 440 de Laval, Sébastien Groulx, est très fier de ces nominations. « Je suis très heureux de pouvoir engager Mathieu et son équipe pour diriger notre club sur le terrain, a-t-il déclaré. Dès le début de nos discussions, j'ai senti que Mathieu cadrait parfaitement avec les valeurs que l'on veut inculquer à notre équipe pour les années à venir. Je crois sincèrement que son expérience, sa passion et son désir de vaincre seront bénéfiques pour notre équipe » d’ajouter le directeur-gérant.

Par ailleurs, la direction des Pirates de Laval a remercié Frédéric Majeur pour les années passées au sein de l’organisation des Pirates, tant à titre d’entraîneur-chef que d’adjoint. L’emploi du temps fort chargé de Frédéric ne lui permettait plus d’assumer la direction d’une équipe junior élite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.