Publicité

6 février 2020 - 12:00

Au sein de l'équipe lavalloise des Pétroliers du Nord

Hockey: Dominic Roussel, nouvel entraîneur de gardiens

Par Salle des nouvelles

Afin de prêter main forte à leurs jeunes gardiens de but, les Pétroliers du Nord viennent d’ajouter le nom de Dominic Roussel à titre d’entraîneur des gardiens de but.

Ayant disputé plus de 200 parties dans la LNH avec les Flyers de Philadelphie, les Jets de  Winnipeg, les Oilers d’Edmonton et les Mighty Ducks d’Anaheim, le nouvel entraîneur aura pour mandat de conseiller le jeune Francis Leclerc et Fred Piché.

"De petites corrections" à apporter au niveau technique

« À ce niveau, les gardiens ont une bonne base, mais ont parfois besoin de petites corrections au niveau technique, affirmait Dominic Roussel. Je vais pouvoir leur proposer des exercices spécifiques lors des entraînements et aussi les aider dans leur plan de match. Avoir un conseiller peut aider un gardien au niveau psychologique, peu importe à quel niveau il évolue. Rendre la technique plus solide peut aider à la confiance. Il ne s’agit parfois que de quelques mots pour aider le gardien à aller chercher le petit 10 à 15 % de plus. »

Dominic Roussel a eu l’occasion de travailler lors de la pratique hebdomadaire avec son nouveau poulain et il n’avait que de bons mots pour Francis Leclerc. « Francis est un gardien très athlétique qui est dans une excellente forme physique. Il est doté d’une excellente technique, il est très motivé et veut gagner. Nous avons déjà apporté de légers ajustements et il a assimilé rapidement les suggestions faites. C’est un beau projet que de travailler avec un gardien pareil », déclarait-il à l’issue de l’entraînement.

Les Pétroliers du Nord disputeront donc leur prochain match local demain, le 7 février, avec la visite de l’Assurancia de Thetford-Mines au Colisée Laval.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.