Publicité

8 mars 2021 - 13:30

Baseball junior élite

Partenariat renouvelé entre 440 Chevrolet Buick GMC Corvette et les Pirates de Laval

Par Salle des nouvelles

Les Pirates Chevrolet 440 de Laval sont très heureux d’annoncer le  renouvellement de l’entente de commandite du concessionnaire automobile 440 Chevrolet  Buick GMC Corvette de Laval à l’endroit des Pirates pour une durée de cinq ans.  

Ainsi, malgré le contexte économique bien particulier en raison de la pandémie à la Covid-19,  440 Chevrolet Buick GMC Corvette a souhaité poursuivre son association avec les Pirates  Chevrolet 440 de Laval de la Ligue de baseball junior élite du Québec.  

« Nous apprécions la confiance renouvelée de 440 Chevrolet Buick GMC Corvette envers notre  organisation », a expliqué le président des Pirates Chevrolet 440 de Laval, Jacques  Continelli. Ce dernier est évidemment ravi que ce partenariat important puisse se poursuivre  pour les cinq prochaines années. « Pour une organisation comme la nôtre, il s’agit d’un appui  de taille, nous sommes enchantés de poursuivre ce partenariat avec 440 Chevrolet Buick GMC  Corvette qui demeure ainsi le partenaire majeur des Pirates et nous en sommes très fiers. »  

Rappelons que 440 Chevrolet Buick GMC Corvette est le partenaire majeur des Pirates depuis  la saison 2016.  

« Il est important pour moi de m’impliquer dans la communauté, surtout auprès des jeunes.  Depuis 1 an, nous avons vu les jeunes être privés de leur sport à cause de la pandémie. Cela  était évident pour moi que je me devais de poursuivre mon association avec les Pirates et ainsi  permettre aux jeunes joueurs de baseball de Laval de pratiquer leur sport et de s’épanouir à  nouveau », a signifié Patrick Tremblay, président 440 Chevrolet  

PHOTO - De gauche à droite : Darren Auger, directeur des ventes 440 Chevrolet Buick GMC  Corvette et Jacques Continelli, président des Pirates Chevrolet 440 de Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.