Publicité

1 octobre 2021 - 17:00

Hockey LNAH

Quatre nouvelles recrues pour les Pétroliers du Nord

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le directeur-gérant des Pétroliers du Nord, Pierre Pelletier, a annoncé que son équipe accueille cinq nouveaux joueurs âgés de moins de 26 ans.

En effet, les défenseurs Philippe Bureau-Blais, Antoine Arsenault ainsi que Gabriel Bilodeau ont paraphé des ententes avec le club lavallois. Les attaquants Vincent Lapalme et Jasmin Boutet en ont fait de même à l’issue de l’entrainement du mercredi soir au Colisée. 

Philippe Bureau-Blais
Choix de premier tour au dernier repêchage, Philippe Bureau-Blais démontre de belles choses depuis le début du camp préparatoire. Doté d’un excellent sens du jeu ainsi que d’un bon coup de patin, Philippe excelle au niveau de la relance du jeu.

Après avoir passé par l’Armada de Blainville-Boisbriand, c’est vers Cergy-Pontoise en France qu’il s’est dirigé afin de participer à la promotion de l’équipe en Ligue Magnus. En trois saisons en France 2, Philippe présentait un impressionnant +43 ainsi qu’une moyenne de près d’un point par match. L’excellence s’est poursuivie en Ligue Magnus, ligue dans laquelle il aura disputé une saison avant de rentrer au bercail afin de revêtir l’uniforme des Pétroliers du Nord. 

Antoine Arsenault
Un peu plus connu que son prédécesseur auprès des partisans, Antoine Arsenault sera de retour au Colisée cet hiver. Après avoir disputé quelques parties à Thetford-Mines, il est passé aux Pétroliers en 2019-2020.

Joueur réserviste en début de saison, il a forcé la main de Pierre Pelletier afin que ce dernier l’insère plus régulièrement dans la formation. Au final, Antoine aura revêtu l’uniforme à 24 reprises maintenant un différentiel de +11. Joueur robuste n’ayant pas froid aux yeux, ce dernier exerce une présence physique dérangeante devant le filet des siens.  

Jasmin Boutet
Jasmin Boutet a lui aussi été acquis lors du dernier repêchage. Âgé de 26 ans, le gradué de L’Université McGill aura disputé 90 parties pour cette institution scolaire. Il est préalablement passé par Rimouski, Chicoutimi et Baie-Comeau dans la LHJMQ. Reconnu pour ses talents offensifs, il aura amassé 190 points lors de son stage junior.  

Gabriel Bilodeau
Gabriel Bilodeau, âgé de 23 ans, avait disputé une partie dans l’uniforme des Pétroliers en 2020 avant que la saison ne prenne fin abruptement en raison du Covid.  À 6’2’’ et faisant osciller le pèse-personne à 215 lbs, Bilodeau peut, lui aussi, servir de solides coups d’épaule.

En 2018-2019 il avait été le joueur le plus puni de la LHJMQ avec 142 minutes passées au cachot. En 2019-2020, il avait disputé une saison à l’Université Concordia et fut nommé au sein de l’équipe d’étoiles recrues de la ligue U Sports.  

Vincent Laplame
Vincent Laplame est le plus jeune joueur de l’histoire des Pétroliers du Nord. Âgé de 22 ans, Vincent est originaire de la Couronne Nord et a fait grandement réagir sur les médias sociaux lorsqu’il fut sélectionné par les Pétroliers.

Après être passé par le Midget AAA à Laval, il s’est dirigé vers Chicoutimi afin d’y disputer 191 parties au cours desquelles il a maintenu un intéressant différentiel de +33. Combatif, rapide et très agile, ses attributs sauront lui servir dans la LNAH, une ligue dans laquelle il saura s’épanouir. 

Personnel hockey 
Mentionnons finalement que Dany Leblond ainsi que Dominic Roussel seront de retour avec l’organisation agissant respectivement à titre d’entraineur-adjoint et entraineur des gardiens. Ces derniers épauleront donc Pierre Pelletier. 

D'ailleurs, le début de la saison 2021-2022 aura lieu le vendredi 8 octobre alors que les Pétroliers du Nord auront la visite du Cool Fm de Saint-Georges de Beauce. Entre temps, le Marquis de Jonquière sera de passage au Colisée aujourd'hui afin de clore les matchs préparatoires des lavallois. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.